AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pour lui je ferais tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
avatar





• Crédits Kit : Dreamy & Tumblr
• Parchemins écrits : 1986


lumos maxima


MessageSujet: Pour lui je ferais tout   Dim 16 Sep - 8:08




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais

Le samedi après-midi était enfin arrivé. Tant mieux. Elle avait cru que la semaine ne finirait jamais. Depuis plusieurs jours, elle dormait mal et en plus elle faisait d’affreux cauchemars dans lesquels on lui annonçait toujours que son père était décédé. Chose qui la terrifiait au plus haut point. L’idée de perdre son père maintenant n’arrivait pas à se faire un chemin dans son esprit. C’était quelque chose de totalement impensable. Surtout qu’il était encore jeune. Mais le problème n’était pas là. Elle ne voulait pas le perdre. Pas encore. Ils étaient tout juste en train de se rapprocher. Et puis elle continuait à penser qu’il allait finir par mourir sans être fier de sa petite princesse. C’était plus fort qu’elle. Elle ne pensait plus qu’à ça. Sans compter que depuis son petit conflit avec Calliopée, elle était tendue comme pas possible. Autant dire qu’elle avait vraiment besoin de se changer les idées. Ça devenait même urgent, sinon elle allait finir par devenir agressive et très méchante avec tout le monde. Même Dwayne en avait fait les frais. D’ailleurs, en parlant de lui, le jeune homme lui avait demandé de faire un effort envers la petite blondinette avec laquelle il sortait. Venezia … Pandora ne savait pas trop quoi penser de la jeune femme. Certes, elle était gentille, mais elle était quelque peu bizarre. Cependant, son frère lui avait demandé de faire un effort et elle le ferait. C’était dans cette optique qu’elle avait demandé à Rebekah de venir avec sa cousine aux Trois-Balais. Elle avait la ferme intention d’inviter les deux jeunes Perroni à boire une Bièreaubeurre, pour parler un peu et faire connaissance. En fait, Pandora utilisait seulement sa meilleure amie, pour ne pas avoir à rester seule avec sa cousine. Vu le spécimen, elle avait bien peur que la conversation ne sois rapidement épuisée. C’était pour cette raison que Rebekah allait lui être utile. Non, Pandora ne perd pas le Nord.

J’ai promis que je ferais un effort pour lui.
En même temps je ferais tout pour lui.
Mais aide-moi, je t’en prie.
Je n’y arriverais jamais toute seule.

Dire que son frère, le grand Dwayne, avait une petite amie … C’était presque impensable. Non pas qu’il n’était pas beau et tout. Justement. Il l’était. C’était bien ça le problème si on y réfléchissait. Parce qu’il avait toujours collectionné les conquêtes. Alors oui, Pandora était plus que curieuse de faire face à cette Venezia une bonne fois pour toute. Elle voulait comprendre. Savoir ce qu’elle avait de si spécial pour que son frère ne s’attache à elle. C’était quand même étrange. D’accord, elle était très jolie, blonde, fine et élancée, mais elle était tellement innocente qu’on pouvait se demander ce qu’elle pouvait bien faire avec un type comme Dwayne. Parce que s’il fallait les imager, elle aurait utilisé le loup et l’agneau pour les caractériser.

Bon. Cette rencontre se fera à Pré-au-lard, elle l’avait décidé. C’était bien pour cette raison qu’elle avait attendu le samedi pour l’organiser. Et grâce à Rebekah en plus. Venezia savait sans doute à quoi s’attendre et elle devait bien évidement se douter qu’un jour elle aurait lieu. Tout ce que Pandora espérait, c’est qu’elle ne lui ferait pas peur. Elle ne voulait pas qu’elle aille se plaindre chez son frère et que son frère lui en veuille. Mais elle avait encore le temps de penser à ça. Dans l’immédiat, elle quittait le château et marchait vers Pré-au-lard. Elle y arriva bien vite et c’est la démarche assurée qu’elle franchit la porte des Trois-Balais. L’idée, c’était qu’elle réserve une table en attendant que Rebekah et sa cousine ne la rejoigne. Il y avait toujours du monde à Pré-au-lard le week-end, et les Trois-Balais étaient toujours blindés.

- Bonjour Eden !

En entrant, la jeune femme salua joyeusement la tenancière des lieux. Elle la connaissait plus ou moins bien. Tout d’abord parce que ça faisait longtemps qu’elle venait ici presque tous les week-ends. Mais l’autre raison, c’était surtout que depuis que Pandora c’était rapproché d’Alexan, elle voyait souvent Eden. D’ailleurs, Pandora était persuadée que la tenancière voyait cette relation d’un très mauvais œil. Du moins elle en avait l’air, parce que chaque fois qu’Alexan et Pandora essayaient d’être seuls pour avoir une conversation, Eden rodait sans arrêt dans le coin, si bien que la jolie blonde avait commencé à se montrer plus gentille que nature avec la propriétaire pour essayer de gagner sa confiance. Pas facile quand on savait que sa pire ennemie n’était autre que la nièce d’Eden. Mais bon. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Et il ne fallait pas douter que si Pandora n’était pas particulièrement intelligente, elle n’en restait pas moins très maline.

- Bonjour Pandora. Je suis désolé, mais Alexan n’est pas là.

Voilà qui ne faisait que confirmer ce qu’elle pensait.
La tenancière la redoutait.
Etait-elle amoureuse du beau brun ?
C’était bien moins que certain.

Mais elle ne s’avouait pas vécue.
Un jour, elle la convaincrait qu’elle n’était pas comme ça.
Elle arriverait à lui faire comprendre que c’était quelqu’un de bien.
Elle aurait cet homme à ses pieds, foi de Jenkins.

- En fait, je ne viens pas pour Alexan. Je vais passer l’après-midi avec mes amies.

Bon, ça, c’était un mensonge. Parce qu’au final, seule Rebekah était son amie. Et puis Pandora préférait ne pas trop s’attacher à Venezia. Elle n’était pas sûre que la relation entre elle et son frère ne dure. Alors on ne savait jamais. Mais en tout cas, cette réponse sembla satisfaire la jeune Eden qui lui désigna une table vide à laquelle elles pourraient s’assoir. Pandora lui demanda alors de leur apporter trois Bièreaubeurres et partit s’installer à la table. Elle compta alors les minutes, attendant de voir les deux cousines franchir la porte des Trois-Balais. Ce qui ne tarda pas à arriver. Pandora afficha un sourire crispé, forcé, et se leva pour les accueillir. Elle planta un bisou sur la joue de Rebekah et sourit à Venezia pour les saluer. Difficile à croire, pourtant Pandora était très mal à l’aise. Elle se rassit, toujours aussi gênée, sans trop savoir quoi dire à cette jeune étrangère.

- J’ai commandé des Bièreaubeurre, j’espère que ça vous ira.

J’espère que ça te plaira.
Il le faut.
Je ne veux pas que mon frère m’en veuille.
Alors je dois absolument être ton amie.

Ca ne devrait pas être si difficile.
Mais tu es si différente de Rebekah.
Vous êtes l’opposé l’une de l’autre.

Et si tu ne m’aimais pas ?
Cessera-t-il de m’aimer aussi pour toi ?
Tu as l’air si innocente.
Est-ce que tu caches bien ton jeu ?
Es-tu sincère ?
Je l’espère.
Sincèrement.

Pour toi.
Pour moi.
Pour nous.

Pour lui ♥



••••••••••••••••

pandora heather jenkins
Certaines trahisons sont inévitables. Quand on trahi l'autre... quand on trahi l'autre, c'est plus compliqué de réparer les dégâts. On fait l'impossible, pour reconstruire la confiance qu'on a perdu, mais certaines trahisons, certaines blessures sont si graves, si profondes, qu'on est impuissant à les guérir. Et dans ces cas là, il n'y a rien d'autre à faire qu'attendre


Dernière édition par P. Heather Jenkins le Mer 19 Sep - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar





• Crédits Kit : Silver Fox & Tumblr
• Parchemins écrits : 134


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Dim 16 Sep - 10:00




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais

Nous vivons, Seigneur
dans un monde fermé à double tour
verrouillé par des milliers, des millions de clés.
Chacun a les siennes :
celles de la maison et celles de la voiture,
celles de son bureau et celles de son coffre.
Et comme si ce n'était rien que tout cet attirail,
nous cherchons sans cesse une autre clé :
clé de la réussite ou clé du bonheur
clé du pouvoir ou clé des songes...

Toi, Seigneur qui as ouvert les yeux des aveugles et les oreilles des sourds,
donne-nous aujourd'hui la seule clé qui nous manque :
celle qui ne verrouille pas, mais libère ;
celle qui ne renferme pas nos trésors périssables,
mais livre passage à ton amour ;
celle que tu as confiée aux mains fragiles de ton Eglise :
la clé de ton Royaume.

Elle n’y croyait pas. C’était presque irréel. Quand Rebekah était venue la voir pour lui demander de venir avec elle aux Trois-Balais ce week-end, elle avait été très contente. Mais sa cousine avait fini par lui révéler la véritable motivation de cette rencontre : Pandora Jenkins voulait lui parler. Lui parler à elle. Oh, ce n’était pas si surprenant que ça, si on y réfléchissait bien. La jeune femme n’était-elle pas la petite amie de son frère ?

Petite amie … Elle avait du mal à se faire à cette idée. Pour elle, c’était réellement étrange parce qu’elle n’avait jamais été la petite amie de personne avant et elle ne savait pas très bien en quoi ça pouvait bien consister. Même maintenant qu’elle était avec Dwayne, elle ne comprenait pas exactement. Elle aimait beaucoup le jeune homme et c’était énormément rapproché de lui c’était un fait. Pour l’instant, ce qu’elle avait compris de leur relation, c’était qu’ils passaient du temps ensemble, qu’ils se parlaient. Parfois, Dwayne la prenait dans ses bras et elle s’y blottissait. Dans ces moments, elle se sentait bien, elle se sentait protégée, elle avait l’impression que rien ne pouvait l’atteindre. Quand il l’embrassait, elle sentait qu’elle chavirait, qu’elle était totalement dans un autre univers. Parfois, il devenait trop insistant, alors elle dégageait simplement ses mains et lui souriait. Mais elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il pouvait attendre d’elle. Elle se savait jolie, mais sans plus. Elle avait ce genre de beauté discrète et innocente, celle qui faisait d’elle une jolie fille mais si discrète qu’on ne la voyait pas de toute façon.

Mais revenons-en à cette Pandora. Elle était la sœur jumelle de Dwayne, elle savait bien qu’elle devrait la rencontrer un jour. Mais elle aurait préféré que ce ne soit pas encore le cas. Curieusement, cette rencontre la rendait nerveuse. Après tout, si Pandora ne l’aimait pas, peut-être que Dwayne ne voudrait plus d’elle non plus. Elle espérait donc sincèrement que tout se passe bien. Et puis … Par chance, Rebekah serait avec elle, ce qui serait déjà ça de gagné. Sa cousine pourrait la soutenir et au moins l’aider à orienter la conversation. Parce qu’une chose était claire, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pourrait dire à Pandora. Elle n’avait aucune idée de quoi elles pourraient parler. Bref, elle appréhendait vraiment cette rencontre. Et encore, le mot était faible …

Pourquoi mon Dieu, pourquoi ?
Pourquoi moi ?
Que vais-je faire ?
Je ne sais pas.
Je ne sais plus.

Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ?
Oui, bien entendu.
Parce qu’il en vaut la peine.
Du moins je crois.
Je ne sais pas.
Je ne sais plus.
Je suis perdue.

Pourtant, elle n’avait pas réfléchit bien longtemps avant de retrouver Rebekah au bas des marches devant l’entrée de l’école. Elle était anxieuse, certes, mais elle savait qu’il faudrait qu’elle passe par là. Et elle le voulait. Elle voulait sincèrement devenir amie avec cette Pandora, elle voulait avoir une chance, elle voulait que tout se passe comme sur des roulettes. Elle en avait besoin. Il fallait que ça se passe bien. De quoi aurait-elle l’air sinon ? Et puis … elle sentait qu’elle ne voulait pas perdre Dwayne. C’était un sentiment qu’elle ne pouvait pas expliquer. C’était plus fort qu’elle. C’était très étrange. Quoi qu’il en soit, elle appréhendait peut-être ce qui allait suivre, mais pour l’instant elle était surtout super contente de retrouver sa cousine.

- Coucou Becky ! Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu. Tes vacances se sont bien passées ?

Les deux jeunes femmes se mirent en marche vers Pré-au-lard. Venezia était nerveuse. Bien plus qu’elle le laissait paraître. Mais elle tentait de garder son calme. Après tout, elle ne connaissait pas vraiment Pandora. Elle ne savait d’elle que ce que tout le monde savait, à savoir sa réputation bien entendu. Mais pouvait-elle la juger sur cela ? Non, c’était indigne d’elle. Elle n’était pas comme tous ces gens, qui se fiaient au bouche à oreille. Elle valait mieux qu’eux. Et pour cela, elle devait se montrer sympathique avec celle qui était la sœur de son petit ami. Son petit ami … Décidément, elle ne s’y ferrait jamais.

- Dis Becky … Tu crois que ton amie, elle va m’apprécier ?

On reconnait la jeune femme terrorisée à l’idée que ce ne soit pas le cas. Elle pressa cependant le pas, pour être sûre de ne pas être en retard et bientôt les deux jeunes femmes atteignirent les Trois-Balais. Venezia salua la propriétaire des lieux, par respect, avant de chercher une jeune femme blonde du regard. Elle la retrouva bien vite, à une table un peu à l’écart. Elle accompagna donc Rebekah vers la jeune femme, qui la salua avec hésitation. Etait-elle en train de rêver, ou Pandora semblait-elle aussi nerveuse qu’elle ? Difficile à dire. On aurait cru pourtant. Venezia prit place à la table, mal à l’aise. Elle ne savait même pas quoi dire et espérait que Rebekah lancerait la conversation. Il fallait qu’elle le fasse. Sinon, l’après-midi risquait d’être longue …

- De la Bièreaubeurre ? Il y a de l’alcool dedans ?

Oh, douce et fragile créature.
Mais que va-t-on faire de toi ?
Es-tu seulement récupérable ?

Venezia, douce Venezia.
Tu es si innocente et si affectueuse.
Comment quelqu’un pourrait-il ne pas t’aimer ?

Arrête d’avoir peur.
Aie confiance en toi.

Toi qui est si merveilleuse sans t’en douter ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 19 Sep - 0:14





«Pour lui je ferais tout ♪»
Rebekah & Pandora & Venezia


Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais
.

Nous étions samedi onze septembre. C'est fou comme les jours pas vite. Tellement vite, mais bizarrement pour Rebekah, il passe à une vitesse ... d'escargot. Pour elle, les semaines sont un vrai calvaire, les week-ends au contraire, eux sont plus reposants. Mais ce sont ces derniers qui passent vite, trop vite ! M'enfin, nous n'allons pas nous attarder sur les jours de la semaine. Nous étions samedi et Rebekah était existé comme une puce. Tout d'abord, elle allait voir sa meilleure amie, mais elle allait aussi voir sa cousine. Les deux en même temps ! Ce qui en soit est assez surprenant. Pandora lui avait parlé quelques jours plus tôt, lorsqu'elles s'étaient croisées dans les couloirs, elle lui avait expliqué qu'elle voulait parler à sa cousine - Venezia. La raison, n'était pas si difficile à trouver. Tout le monde savait que la petite Pouffsoufle sortait avec le vil Serpent. Une relation, qui, il fait le dire à surpris plus d'une personne. Rebekah et Pandora les premières, sans oublier Karwynn. Le petit groupe de serpent. M'enfin, si Pandora voulait parler à Venezia, s'était tout à fait normal au final.

Elle s'était donc préparée à sortir. Une fois prête, elle se dirigea vers le grand Hall. Les deux cousines s'étaient donné rendez-vous devant l'entrée de l'école. Une fois arrivais devant l'école, Rebekah s'assit sur l'une des marches. Seulement elle n'eut même pas le temps de dire ouf que sa cousine était déjà sur le point d'arriver. Se relevant, elle embrassa sa cousine et lui fit un câlin.

« Salut Vene, en effet ça fait un moment, super et les tiennes ? ».

Sa cousine était la seule qui au grand malheur de Rebekah avait le droit de l'appeler Becky. Elle aimait beaucoup sa cousine, mais comme la plupart des élèves de Poudlard, elle trouvait sa cousine bizarre. M'enfin elle avait tellement l'habitude. Ce n'était pas un monstre, seulement une fille croyante ... En y pensant, un léger sourire se dessina sur le visage de Rebekah. Les croyances ... Dire que Rebekah aurait pu être comme sa cousine. Au lieu de ça, s'était une garce. Les deux jeunes femmes se mirent alors en marche vers Pré-au-lard. Elles allaient rejoindre Pandora.

« Bien sûr qui oui Venezia, Pandora n'est pas un monstre. Tu verras elle est très sympathique. Ne te fais pas de soucis. »

Une fois arrivait aux Trois-Balais. Rebekah ouvra la porte pour que Venezia et elle puisse entrer. C'est fou comme notre blonde est sympa avec sa cousine. Peu de gens connaissent cette Rebekah là. Pandora fait partie de ces personnes. Une fois à l'intérieur, Rebekah aperçu la tenancière et la salua. Charmante dame ! A force de venir avec sa meilleure amie ici, elle doit surement commencer à avoir l'habitude de les voir ici. Soudain Venezia s'avança vers le fond de la pièce. Rebekah regarda alors dans cette direction. Il y avait Pandora qui les attendaient, alors sans attendre elle commença à marcher vers celle-ci. Une fois que les salutations ont été faite, Rebekah pris elle aussi, place à la table.

Un sourire se dessina sur le visage de Rebekah. Elle remarqua bien vite que les deux jeunes femmes sont gênées.

- J'ai commandé des Bierreaubuerres, j'espère que ça vous ira..

Quoi de mieux pour commencer une bonne discussion. Bien sûr que ça convient à Rebekah.

- De la Bierreaubuerre ? Il y a de l'alcool dedans ?

C'est une blague ? Venezia n'a jamais bu de bierreaubuerre ?

« Venezia goûte et tu seras ! ... Sinon comment ça va Panda ? »

Rebekah lui décrocha un sourire et pris son verre en main, pour le porta à ses lèvres. Rebekah était super heureuse de voir son amie, mais elle se demanda tout de même ce qu'elle faisait là. C'est vrai quoi, si Pandora voulait voir Venezia, ça avait surement était pour parler de Dwayne. Donc je ne vois pas trop ce que fait Rebekah parmi les jeunes femmes, mais laissons les faire. De fils en aiguilles, une discussion naîtra. Pour l'heure voyant les jeunes femmes se chercher du regard, Rebekah lança la discussion.

« Bon, je pense qu’on ne va pas passer par quatre chemins les filles. Pandora ton frère sort avec ma cousine, Venezia tu sors avec Dwayne – le frère de Pandora. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

Rebekah est sa subtilité bonjour ! Au moins, on ne perdra pas de temps ♫

créée par Matrona


Revenir en haut Aller en bas
Serpentard
avatar





• Crédits Kit : Dreamy & Tumblr
• Parchemins écrits : 1986


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 19 Sep - 21:10




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais


Ainsi donc Rebekah avait réussi à convaincre Venezia de venir les rejoindre sans trop de mal. Ce n’était pas plus mal si on y pensait. Enfin, que Venezia n’oppose pas de résistance s’entend. Secrètement, Pandora espérait même que la jeune Perroni veuille elle aussi la voir. Ce qui aurait vraiment fait plaisir à Pandora, aurait été que la jeune femme lui pose des questions sur son frère. Pour apprendre à mieux le connaître par exemple. Parce que Pandora savait qu’elle était celle qui connaissait le mieux Dwayne et par conséquent, elle aimait le crier sur les toits. Cette fille est super possessive envers son frère, c’est super flippant. A la place de Venezia, je partirais en courant. Mais Venezia était bien trop polie et bien trop gentille pour s’enfuir ainsi. Alors, à peine Pandora la vit elle assise à la table, elle la dévisagea en silence. Elle la détailla quasiment de la tête au pied. Ses longs cheveux blonds, légèrement ondulés. Ses pommettes rosies. Ses adorables yeux bleus et son regard si innocent. Son visage pas maquillé. Sa silhouette fine. La jolie robe noire avec laquelle elle était habillée. Ce petit gilet posé sur ses épaules pour lui tenir chaud. Ses chaussures noires, avec un tout petit talon parce qu’elle était déjà bien assez grande. Pas étonnant que son frère soit tombé sous le charme de la demoiselle. Tout en elle n’était qu’innocence et classe. C’était quelque chose que Pandora était bien obligée d’avouer. La jeune Perroni était vraiment mignonne à croquer. Mais ça ne lui disait toujours pas pourquoi son frère était tombé amoureux d’elle. Comment il l’avait pu d’ailleurs. Parce qu’elle avait beau être adorable, elle n’en était pas moins bizarre. Sans compter qu’elle passait son temps à prier. Pandora ne s’y connaissait pas en religion, ce n’était qu’un truc pour moldu, mais elle savait que dans certaines religions, la sorcellerie était considérée comme un péché. Elle ne comprenait pas pourquoi Venezia était tellement croyante, si telle était le cas, mais bon.

Je suis forcée d’admettre que peut-être, tu pourrais lui convenir.
Tu as l’air d’être une fille bien.
Mais ne lui fait pas de mal, je t’en supplie.
Je l’aime trop pour le laisser souffrir.

Ce n’est que la voix de Rebekah qui finit par la sortir de sa torpeur. Elle avait presque oublié la présence de sa meilleure amie pour la peine, tant elle était occupée à observer Venezia, laquelle devait se sentir super mal à l’aise, avec des yeux bleus qui la passaient au rayon x posés sur elle. La pauvre qui avait déjà l’air de ne pas savoir où se mettre, les yeux accusateurs de Pandora ne devait pas l’aider à être plus à l’aise en compagnie des deux blondes. Pandora secoua donc vaguement la tête pour se remettre les idées en place et reporta son attention sur Rebekah. Est-ce qu’elle allait bien ? Mise à part qu’elle faisait une crise existentielle de « mon frère m’appartient, n’y touchez pas ? Oh, pas trop mal !

- Je vais bien ! Enfin je crois. Disons que si les vacances pourraient bientôt arriver, ça m’arrangerait. Une semaine et j’ai déjà l’impression que les cours ne finiront jamais. Elle s’arrêta un moment avant de regarder Venezia. Alors, tu aimes ? On peut te commander autre chose si tu veux.

Oula. Depuis quand était elle aussi gentille et aussi attentionnée ? Elle l’était généralement juste pour son frère, pour Karwynn – quand elle ne le boudait pas bien entendu – et pour Rebekah. Autrement, les autres pouvaient toujours courir pour qu’elle ne leur accorde un peu d’attention. Or, avec Venezia, c’était tout le contraire. Ce n’était pas de l’hypocrisie, bien au contraire. Elle était sincère et elle montrait par cette petite attention toute simple sa volonté pour que les choses se passent au mieux entre elle. Pour une fois, elle n’était que gentillesse et amour, elle essayait de faire ressortir le meilleur d’elle-même pour que la petite amie de son frère – qui deviendrait peut-être un jour sa belle-sœur, allez savoir – se sente bien en sa compagnie et qu’elle l’apprécie un minimum. Autant que cela serait possible bien entendu. Pandora se doutait bien que les deux jeunes femmes ne deviendraient pas les meilleures amies du monde. D’ailleurs, elle avait déjà une meilleure amie de toute façon.

Bon, je pense qu’on ne va pas passer par quatre chemins les filles.
Pandora ton frère sort avec ma cousine, Venezia tu sors avec Dwayne – le frère de Pandora. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

Pandora manqua de s’étouffer avec sa bièreaubeurre et il lui fallut un moment pour reprendre ses esprits. Bien. Parfait. Sa meilleure amie venait de lui faire frôler la mort. Une mort qui aurait pu être douloureuse d’ailleurs. Que de cruauté. Aucun tact cette Rebekah, vraiment aucun. Qu’on l’envoie au pâturage !

- Tu as toujours autant de tact, ma chère Rebekah … Que veux-tu qu’on fasse ? Je n’ai pas l’intention de tuer ta cousine pour commencer. Je n’ai pas l’intention de les séparer non plus. Je … Tu l’aime ? Parce que je t’aime bien tu sais. Mais si tu lui fais du mal …

C’était ça, qui la travaillait vraiment.
Elle voulait juste savoir.
Savoir si elle l’aimait.
Savoir si elle en prendrait soin.

Il était hors de question qu’elle ne laisse son bien aimé frère
Aux mains de n’importe qui.

Rassure-moi.
C’est tout ce que je te demande.

Pour lui ♥


••••••••••••••••

pandora heather jenkins
Certaines trahisons sont inévitables. Quand on trahi l'autre... quand on trahi l'autre, c'est plus compliqué de réparer les dégâts. On fait l'impossible, pour reconstruire la confiance qu'on a perdu, mais certaines trahisons, certaines blessures sont si graves, si profondes, qu'on est impuissant à les guérir. Et dans ces cas là, il n'y a rien d'autre à faire qu'attendre


Dernière édition par P. Heather Jenkins le Jeu 20 Sep - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar





• Crédits Kit : Silver Fox & Tumblr
• Parchemins écrits : 134


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 19 Sep - 21:56




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais


Seigneur merci de m'avoir créé!
Seigneur merci de m'avoir sauvé
Seigneur merci de m'avoir donné la foi!
Seigneur merci de t'être donné à moi!
Seigneur merci de m'avoir écouté
Seigneur merci de m'avoir exaucé!
Amen

Les choses se passaient bien mieux que ce qu’elle avait espéré pour l’instant. Enfin … Elle c’était mise dans la tête que Pandora allait être comme tout le monde disait d’elle. Or, elle n’aurait su dire qui était le plus mal à l’aise. Car si elle-même ne savait pas trop où se mettre, c’était surtout parce qu’elle s’attendait à voir une toute autre fille devant elle. Une fille un peu trop maquillée, habillée comme une fille de petite vertu. Bref, elle s’attendait à voir la trainée que tout le monde décrivait dans les couloirs. Au lieu de quoi elle avait face à elle une jeune femme tout à fait souriante et polie, habillée d’un jean et d’un t-shirt blanc, pas maquillée et les cheveux bouclés remontaient en une queue de cheval dont certaines mèches s’échappaient. Elle avait du mal à voir en elle la jeune femme que tout le monde décrivait. Elle avait surtout du mal à s’imaginer que Dwayne laisserait cette sœur qu’il aimait tant devenir la trainée que tout le monde prétendait qu’elle était. C’était juste impossible. Oh, même de Rebekah, elle savait que Pandora avait un côté garce et vu ses fréquentations elle n’en doutait pas. Sa cousine elle-même n’était pas une bonne fréquentation. Mais Venezia notait qu’elle faisait des efforts et ça lui faisait plaisir. Visiblement, qu’elles s’entendent bien était aussi important pour l’une que pour l’autre.

Venezia goûte et tu seras ! ...
Sinon comment ça va Panda ?

Venezia posa les yeux sur sa bièreaubeurre. Oh, elle en avait déjà bu. C’était le breuvage que Dwayne lui avait fait boire avant de la saouler et de coucher avec elle. Autant dire que c’était un très mauvais souvenir qu’elle avait avec cette boisson. Pourtant, alors qu’elle sentait le regard de la sœur de Dwayne peser sur elle, elle attrapa son verre, le porta à ses lèvres et en but une longue gorgée. Ce n’était pas mauvais, bien au contraire, mais elle se limiterait à un verre pour éviter de finir sous la table. Parce que bon, on pouvait bien le dire : elle ne tenait pas l’alcool. La seule et unique fois où elle a but, on sait tous comment ça à finit … Mieux valait ne pas tenter le diable.

Je vais bien ! Enfin je crois.
Disons que si les vacances pourraient bientôt arriver, ça m’arrangerait.
Une semaine et j’ai déjà l’impression que les cours ne finiront jamais.
Alors, tu aimes ? On peut te commander autre chose si tu veux.

Elle releva soudain la tête, consciente qu’on lui parlait.
Et que c’était peut-être le moment de répondre aussi.

- Oh, moi ? Euh oui. Non ça me va très bien, ne t’en fais pas. C’est délicieux.

Si on oublie que c’est l’arme redoutable que ton frère a utilisé pour me saouler, bien entendu. Mais elle se garda bien de le lui dire. Elle se contenta de sourire bêtement, ne sachant trop quoi dire pour poursuivre la conversation. Elle n’avait jamais été très douée pour se faire des amies. Généralement, c’était des filles têtues, comme Cherry par exemple, qui ne lui foutait pas la paix, même pas pour crever. Cherry ne l’aurait jamais abandonnée, même si elle avait fini par se rendre compte que Venezia était tout sauf drôle et qu’elle était très loin d’être fêtarde. Pourtant, elle était toujours son amie et restait toujours près d’elle. Venezia savait qu’elle pouvait compter sur elle et ça lui faisait bien plaisir.

Bon, je pense qu’on ne va pas passer par quatre chemins les filles.
Pandora ton frère sort avec ma cousine, Venezia tu sors avec Dwayne – le frère de Pandora. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

- Sainte Marie mère de Dieu, Rebekah !

C’était sorti tout seul, ça lui avait échappé, elle levait les yeux au ciel exaspérée. Sa cousine n’avait jamais eu de tact, mais là elle exagérait quand même un peu. Etait-elle vraiment obligée de ramener le sujet sur le tapis ? Elle aurait au moins put attendre que l’ambiance soit devenue plus décontractée, ce qui n’était pas encore vraiment le cas. Zut alors !

Tu as toujours autant de tact, ma chère Rebekah …
Que veux-tu qu’on fasse ?
Je n’ai pas l’intention de tuer ta cousine pour commencer.
Je n’ai pas l’intention de les séparer non plus.
Je … Tu l’aime ?
Parce que je t’aime bien tu sais.
Mais si tu lui fais du mal …

Elle la regardait un moment en silence. Avait-elle vraiment l’air d’être une briseuse de cœur ? Dwayne était son premier petit ami, ce n’était pas comme si elle avait pour habitude de faire tourner les têtes et de briser des cœurs, bien au contraire. Mais de là à savoir si elle était amoureuse … C’était vraiment une question difficile. Elle n’était jamais tombée amoureuse, elle n’aurait même pas sut dire à quoi ça pouvait bien ressembler l’amour. Alors elle était assez perdue face à la question de Pandora.

- Je crois … Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que c’est que d’être amoureuse je veux dire. Mais il est gentil, je l’aime bien. Beaucoup bien même. Mais je ne lui ferais pas de mal. Je ne suis pas une briseuse de cœur. L’inverse est plus probable. D’ailleurs, j’ai même du mal à comprendre pourquoi il peut bien s’intéresser à moi. C’est le premier qui me regarde. Je ne sais même pas ce que je suis sensée faire. Mais j’aime bien être avec lui. Tu as un frère vraiment gentil. Et il t’aime énormément d’ailleurs, il parle souvent de toi si tu veux tout savoir.

Oui, il t’aime, bien plus que tu ne le crois.
Est-ce que je suis amoureuse de lui ?
Drôle de question quand
On ne sait pas ce qu’est l’amour.

Vous qui êtes là
Eclairez-moi
Aidez-moi à comprendre
Ce que je peux ressentir

Car il est si gentil
C’est un brave garçon

Serait-ce alors ça l’amour ? ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Jeu 20 Sep - 8:43





«Pour lui je ferais tout ♪»
Rebekah & Pandora & Venezia


Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais
.

Rebekah se demandait vraiment ce qu’elle faisait ici, qu’est-ce qu’elle était censé faire. Puisqu’au final elles parleraient entre elle, elles parleraient de Dwayne. Et après ? Qu’est-ce que Rebekah pouvait dire au sujet de Dwayne ? Qu’elle l’avait connu en même temps de Pandora, qu’elle le connaissait donc depuis la première année. Ah et qu’il était certainement le seul avec lequel elle n’avait pas couché ? Donc en général, Rebekah n’avait rien à dire au sujet de Dwayne. Sinon le fait que quand Pandora n’était pas là, les deux jeunes gens en profitaient pour se faire des coups bas.

-Tu as toujours autant de tact, ma chère Rebekah … Que veux-tu qu’on fasse ? Je n’ai pas l’intention de tuer ta cousine pour commencer. Je n’ai pas l’intention de les séparer non plus. Je … Tu l’aime ? Parce que je t’aime bien tu sais. Mais si tu lui fais du mal …

A vrai dire, elle n’en savait rien ! Qu’est-ce qu’elles pourraient bien faire ? Boire ? Prenant son verre, elle le porta une nouvelle fois à ses lèvres pour boire une nouvelle fois.

- Sainte Marie mère de Dieu, Rebekah !

Ah non hein ? Elle n’allait tout de même pas commencer avec ses prières et tout ce qui va avec. Elle connaissait sa cousine, et elle savait combien elle était pratiquante itou. Mais elle n’allait tout de même pas commencé, pas maintenant, pas devant des sang-pur. La plus grande partie des sorciers n’étaient même pas croyant.

« Ah non hein Venezia, pas de ça ici ! S’il te plait ! Et puis j’ai toujours était comme ça, ce n’est certainement pas en se regardant dans le blanc des yeux qui vous allez parler des sujets qui fâches. ».

Au moins c’était clair, elles ne seraient pas obligées de tourner autour du pot. Mais bon si on regarde ce que dit Venezia on n’est pas sortis de l’auberge, elle ne sait pas quoi faire ? Saute-lui dessus ? Aime-le ? Réveille-toi ? Seulement elle ne pourrait jamais dire quoi que ce soit du genre dans cette discussion, soit s’était parce qu’elle aurait droit à des versets de la Bible, soit elle aurait Pandora sur son dos, batte à la main. Donc non, elle ne pouvait rien dire !

Vu comment la conversation était engagée, Rebekah se demandait encore une fois ce qu’elle faisait ici, au bien entendu elle avait dans l’idée que Pandora se servait d’elle pour ne pas être avec sa cousine seule autour d’une table. Mais si elle aurait eu le courage suffisant Rebekah n’aurait pas était là. Se collant alors contre le dossier de sa chaise, bras croisé sur sa poitrine, elle fit signe à la tenancière de lui rapporter un autre verre – d’un alcool un peu plus fort- non parce que je ne veux pas dire mais la bierreaubuerre, un verre ça va, deux … tu en a déjà marre. Une fois son verre servit, elle le mit devant elle et elle se mit à jouer avec. Le tourner dans un sens puis dans l’autre.

« Mais en vrai, ça veut dire que tu n’es plus vierge Venezia ? Comment tu vas faire pour le mariage ? ».

Etait-elle déjà sous l’effet de l’alcool ou simplement débile ? Non certainement pas sous l’influence de l’alcool. Rebekah est du genre à bien tenir l’alcool. Donc elle est simplement débile. Si quelqu’un avait bu quelque chose au même moment il aurait certainement tout recraché d’un seul coup.

« Tu comptes te marié avec lui ? Et les enfants ? Tu en veux combien ? »

Des questions cons comme ça, ça ne pouvait qu’être sortit de la bouche de Rebekah. Elle se redressa sur sa chaise et attendit les réponses, tant attendu. On ne risquera pas de s’ennuyer, c’est moi qui vous le dit !


créée par Matrona


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar





• Crédits Kit : Silver Fox & Tumblr
• Parchemins écrits : 134


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 26 Sep - 7:54




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais

Joie des êtres compatissants, ils éveilleront la compassion.
Quel bonheur pour ceux qui se laissent toucher par la souffrance des autres,
oui, ils seront eux-même soulagés.

Lentement mais sûrement, Venezia commençait à se détendre. Elle avait sa cousine sur qui elle pouvait compter et elle avait fini par se rendre compte que finalement, Pandora n’était pas méchante, loin de là. D’ailleurs, il était tout à fait légitime que la jeune femme se méfie. Elle tenait à son frère et voulait le protéger d’une éventuelle déception. Bien que Venezia ne soit pas du tout le genre de fille à briser des cœurs – elle était à la fois bien trop gentille et bien trop naïve – c’était normal que la jeune femme ne s’inquiète. Et Venezia trouvait même ça super mignon, de voir à quel point elle était attaché à son frère. Elle était liée à Alessandro plus ou moins de la même façon si on y pensait. Venezia passait son temps avec son frère quand elle était chez elle. Et même avec l’arrivée de Lucrézia dans la famille, ils ne se sont pas éloignés, même s’ils sont moins d’accord qu’avant sur certains sujets. En réalité, le principal sujet de leur désaccord est justement Lucrézia. Si bien qu’ils avaient fini par se mettre d’accord pour éviter d’en parler. Ainsi, leur relation restait inchangée, même si Venezia désapprouvait le comportement de son frère.

Tu es si cruelle avec elle
Avec cette pauvre fille qui n’a pourtant jamais rien demandé
Si seulement tu pouvais t’ouvrir un peu au monde qui t’entoure
Enfin tu comprendrais qu’elle n’y est pour rien
Elle est la plus malheureuse dans cette histoire
Ne la blesse pas encore d’avantage qu’elle n’a souffert toute sa vie

Oui, Venezia comprenait parfaitement les motivations de la jolie Pandora. Mais quelque part au fond d’elle, elle espérait que la jeune femme ne viendrait pas seulement vers elle pour son frère. Elle espérait sincèrement qu’elles pourraient devenir amies. Car il fallait le dire, ce n’était pas les amies qui se précipitaient sur le pas de sa porte. Venezia passait la plupart de son temps seule. Son frère était bien proche d’elle, mais c’était tout. Et encore, il avait aussi des amies. Venezia n’avait au final qu’un seul véritable ami : Blaine. C’était un chouette garçon. Mais elle avait besoin de copines aussi. De jeunes femmes à qui se confier. Une seule amie pourrait lui faire du bien même. Elle pourrait dire tout ce qu’elle avait sur le cœur. Bien que soudain, l’idée lui paraisse ridicule : elle ne pourrait jamais devenir amie avec Pandora. Pandora était l’amie de sa cousine, elle ne deviendrait pas la sienne. Et quand bien même un petit lien d’amitié se tisserait entre elles, Venezia ne pourrait jamais lui confier certaines choses. Des choses au sujet de son frère, justement. Elle ne pourrait jamais aller se plaindre s’il se comportait comme un goujat. Jamais. Finalement, il devenait urgent qu’elle se sociabilise la petite.

Ah non hein Venezia, pas de ça ici !
S’il te plait !
Et puis j’ai toujours était comme ça, ce n’est certainement pas en se regardant dans le blanc des yeux qui vous allez parler des sujets qui fâches.

Sur ce point, elle était d’accord avec sa cousine. Pourtant, elle désapprouvait toujours autant sa façon de procéder. Rebekah avait toujours eu le don d’appuyer où ça fait mal, de mettre les pieds dans le plat. Elle n’avait jamais été douce ou compatissante. Elle était un peu comme Alessandro en fait, si on y pensait. Aucun tact, aucune subtilité. D’ailleurs, les deux cousins avaient encore un autre point en commun : leur haine pour cette pauvre Lucrézia qui n’avait rien demandé. En son for intérieur, Venezia se dit qu’il faudrait qu’elle passe voir sa demi-sœur en rentrant. Et qu’elle prit pour son âme, pauvre petite princesse que personne n’aimait. Elle la rassurerait avec une citation de la Bible : Bienheureux soient les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde. Elle observa sa cousine en silence. Elle savait qu’elle préparait quelque chose et qu’elle allait en prendre pour son grade. Elle profita donc que la tenancière des Trois-Balais, la jeune Eden, apporte un verre d’alcool à Rebekah – la jeune femme fronça d’ailleurs les sourcils pour désapprouver – et lui demanda un verre de jus de citrouille. Après quoi elle se recentra sur la discussion.

Mais en vrai, ça veut dire que tu n’es plus vierge Venezia ?
Comment tu vas faire pour le mariage ?
Tu comptes te marié avec lui ?
Et les enfants ?
Tu en veux combien ?

Sirotant tranquillement son jus de citrouille, elle manqua de s’étouffer en évitant de tout recracher. Portant sa main contre son cœur pour reprendre ses esprits, elle fronça les sourcils et regarda Rebekah d’un air outragé. Comment osait-elle l’attaquer comme cela ? Comment pouvait-elle lui faire ça ? Et surtout, comment était-elle au courant ? Qui avait craché le morceau ? Certainement pas Venezia, elle avait tellement honte qu’elle n’en avait parlé à personne. Mais alors Dwayne serait-il insensible à ce point ? C’était-il vanter auprès de ses amis ? Si tel était le cas, alors bon nombre de personnes devaient savoir qu’elle horrible erreur elle avait faite. C’était tout bonnement scandaleux. Elle allait … elle allait … Nom d’un jus de citrouille !

- Rebekah, ça ne me fait vraiment pas rire. Cette histoire m’a suffisamment fait de peine. J’ai pardonné cette histoire de pari parce que je sais que le seigneur l’aurait voulu, mais ce n’est pas une raison pour remettre ce sujet sur le tapis. J’ai honte, j’ai été idiote, ce n’est pas la peine d’en rajouter. De toute façon, nous sommes tous vouez aux enfers, pour être des sorciers. Nous sommes des abominations de la nature. Le seigneur me pardonnera cet écart de conduite. Il sera beaucoup plus dur de lui faire oublier que je suis une abominable sorcière par contre. Je ne comprends pas pourquoi tu te moques de moi Rebekah. J’ai mes croyances, tu as les tiennes. Je te rappelle que tu es de sang-pur. Je n’ai pas la noblesse de ton sang et par conséquent je n’ai pas eu la même éducation. Mais je ne renie pas ton éducation de sang-pur, ne renie pas mon éducation religieuse.

Venezia ne s’énervait presque jamais. Elle était bien trop gentille pour cela. Pourtant, elle était bel et bien énervée contre sa cousine. Elle pouvait supporter beaucoup de chose, mais pas cela. Elle ne supportait pas qu’on remette son Dieu en question. Certes, Rebekah ne l’avait pas réellement fait. Mais en sous-entendant qu’elle avait commis une erreur puisqu’elle n’était plus vierge avant le mariage, elle remettait sa foi en question. Et Venezia avait la foi. C’était la seule chose qui lui permettait de garder les pieds sur terre. C’était sa foi en l’Eglise qui lui avait permis de pardonner l’adultère de son père par ailleurs. Bien qu’elle le savait presque condamner, elle priait sans arrêt pour que l’âme de son paternel sois sauvé des enfers. Si elle n’avait plus cela auquel croire, elle n’avait plus rien. Cependant elle tenta de se reprendre et de se calmer.

- Il est encore un peu tôt pour parler de mariage si tu veux mon avis. Je pense que Dwayne prendrait peur si on évoquait seulement le mot. D’ailleurs, je crains – sans vouloir t’offenser Pandora – que cette union n’aura jamais lieu. Je ne suis qu’une impure. Raison de plus pour laquelle je ne comprends pas que Dwayne m’ai choisis. Dans l’idéale, Dieu aurait sans doute plus de facilité à me pardonner si je me mariais avec lui. Mais si je recommence à faire abstinence – et par conséquent Dwayne aussi – il ne devrait pas y avoir de problème. Ma conscience, ça, c’est une autre chose …

Arrêtons-nous la pour les sujets qui fâchent.
S’il te plait Rebekah, arrête ça.
Elle va me haïr, elle va me juger.

Elle, cette beauté si parfaite.
Elle qu’il aime tant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar





• Crédits Kit : Dreamy & Tumblr
• Parchemins écrits : 1986


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 26 Sep - 8:54




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais

La situation était en train de lui échapper. C’était la remarque qu’elle s’était faite. A l’origine, elle avait emmené Rebekah avec elle que parce qu’elle n’était pas sûre de pouvoir passer du temps en tête à tête avec Venezia sans devenir elle-même folle. Mais au final, peut-être que ça avait été une erreur. En effet, Rebekah n’avait aucun tact et elle avait bien peur que la conversation ne tourne rapidement au vinaigre. Elle avait surtout peur que Venezia ne se braque. Mais ce n’était pas vraiment son souci, si on y réfléchissait. Et elle ne se mêlerait pas des histoires de famille de Rebekah et de Venezia, tout comme Rebekah n’intervenait jamais quand Pandora et Dwayne se disputaient.

Je crois … Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que c’est que d’être amoureuse je veux dire.
Mais il est gentil, je l’aime bien. Beaucoup bien même.
Mais je ne lui ferais pas de mal. Je ne suis pas une briseuse de cœur.
L’inverse est plus probable. D’ailleurs, j’ai même du mal à comprendre pourquoi il peut bien s’intéresser à moi.
C’est le premier qui me regarde. Je ne sais même pas ce que je suis sensée faire.
Mais j’aime bien être avec lui. Tu as un frère vraiment gentil.
Et il t’aime énormément d’ailleurs, il parle souvent de toi si tu veux tout savoir.

Pandora médita les paroles de la jeune femme en silence pendant un moment. Elle profita du passage d’Eden pour lui demander un whisky pur feu. Elle en avait bien besoin pour la peine. C’était que la conversation lui demandait de faire tourner ses neurones et elle n’en avait pas franchement l’habitude. Utiliser son cerveau ce n’était pas franchement ce qu’elle faisait de mieux, ça personne n’en doutait. Mais elle était quand même d’entendre Venezia dire que son frère l’aimait et qu’il parlait souvent d’elle. Ça lui faisait drôlement plaisir à la cocotte. Finalement, peut-être que son frère avait trouvé quelqu’un avec qui être heureux et c’était tant mieux pour lui. Elle n’avait aucune envie de détruire ce lien. Elle-même aimerait bien trouver quelqu’un avec qui avoir une histoire d’amour. Et ça, ce n’était pas gagné. Parce qu’elle ne savait pas non plus ce que ça pouvait bien vouloir dire que d’être amoureuse. Au final, elle était tout autant paumée que Venezia. Elles étaient juste deux pauvres filles totalement incultes des relations amoureuses …


Mais en vrai, ça veut dire que tu n’es plus vierge Venezia ?
Comment tu vas faire pour le mariage ?
Tu comptes te marié avec lui ?
Et les enfants ?
Tu en veux combien ?

Pandora fixa Rebekah en silence. Non pas que l’idée que son frère ait couché avec la demoiselle ne la dégoute. Bien au contraire. Elle s’en doutait. Elle connaissait son frère, elle s’en doutait bien. Mais l’entendre sortir ainsi de la bouche de Rebekah lui faisait un effet bizarre. Pauvre Venezia. Cependant, elle estimait qu’elle n’avait pas le droit de s’en mêler. Elle attendit donc que la crise ne passe.

Rebekah, ça ne me fait vraiment pas rire. Cette histoire m’a suffisamment fait de peine. J’ai pardonné cette histoire de pari parce que je sais que le seigneur l’aurait voulu, mais ce n’est pas une raison pour remettre ce sujet sur le tapis. J’ai honte, j’ai été idiote, ce n’est pas la peine d’en rajouter. De toute façon, nous sommes tous vouez aux enfers, pour être des sorciers. Nous sommes des abominations de la nature. Le seigneur me pardonnera cet écart de conduite. Il sera beaucoup plus dur de lui faire oublier que je suis une abominable sorcière par contre. Je ne comprends pas pourquoi tu te moques de moi Rebekah. J’ai mes croyances, tu as les tiennes. Je te rappelle que tu es de sang-pur. Je n’ai pas la noblesse de ton sang et par conséquent je n’ai pas eu la même éducation. Mais je ne renie pas ton éducation de sang-pur, ne renie pas mon éducation religieuse.

Il est encore un peu tôt pour parler de mariage si tu veux mon avis. Je pense que Dwayne prendrait peur si on évoquait seulement le mot. D’ailleurs, je crains – sans vouloir t’offenser Pandora – que cette union n’aura jamais lieu. Je ne suis qu’une impure. Raison de plus pour laquelle je ne comprends pas que Dwayne m’ai choisis. Dans l’idéale, Dieu aurait sans doute plus de facilité à me pardonner si je me mariais avec lui. Mais si je recommence à faire abstinence – et par conséquent Dwayne aussi – il ne devrait pas y avoir de problème. Ma conscience, ça, c’est une autre chose …

Ah ça, et comment qu’il est encore trop tôt.
Mon frère m’appartient ma chère, je ne te laisserais pas me le prendre si facilement.
Mais tu as bien raison de te défendre ainsi.
Ne te laisses pas faire, tu ne mérites pas ça.

Et soudain, elle réagit.

- Attends, tu veux faire faire ceinture à mon frère ? Mais … Tu vas me le frustrer, mon pauvre garçon. Ce n’est pourtant pas compliqué. Les filles aiment les garçons. Les garçons aiment les filles. Le résultat c’est le sexe. Hein Becky ?

Oh pauvre Dwayne, sais-tu seulement ce qui t’attends.
Becky, ma petite chérie, on va devoir briffer ta cousine sur les besoins qu’on les hommes.
On ne peut pas infliger cela à ce pauvre Dwayne, tu n’es pas d’accord ?

Aide-moi à lui faire comprendre.
Je t’en prie, aide-moi ♪




••••••••••••••••

pandora heather jenkins
Certaines trahisons sont inévitables. Quand on trahi l'autre... quand on trahi l'autre, c'est plus compliqué de réparer les dégâts. On fait l'impossible, pour reconstruire la confiance qu'on a perdu, mais certaines trahisons, certaines blessures sont si graves, si profondes, qu'on est impuissant à les guérir. Et dans ces cas là, il n'y a rien d'autre à faire qu'attendre


Dernière édition par P. Heather Jenkins le Dim 7 Oct - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Lun 1 Oct - 22:19





«Pour lui je ferais tout ♪»
Rebekah & Pandora & Venezia


Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais
.

Toute cette histoire partait à la dérive. Si Venezia pensait qu’elle n’aborderait pas les sujets sensibles devant Pandora, elle se mettait le doigt dans l’œil. Si aujourd’hui les jeunes femmes étaient réunis pour la simple et bonne raison que Pandora voulait la connaitre, savoir qui son frère avait attrapé dans son filet. Mais si Venezia et Pandora savait pourquoi elles étaient là, ce n’était pas le cas pour Rebekah. D’accord, elle est la cousine de Venezia et la meilleure amie de Pandora, elle est donc le lien entre les deux, mais il n’empêche qu’elle se faisait sacrément chier assise là aux Trois-Balais. Au bien entendu elle sera comment faire pour s’occuper, ce n’était pas l’alcool qui manquait dans ses lieux, mais elle ne passerait tout de même pas toute l’après-midi à picoler. Et si tel est le cas, et bien je souhaite bonne chance aux oreilles de Venezia. Non pas que Rebekah ne supporte pas l’alcool, non elle en a assez l’habitude, mais bizarrement, quand elle boit un ou deux verre en trop, elle commence à racontait ses aventures. M’enfin !

Les sujets qui fâchent étaient venus assez rapidement si l’on y pense. Rebekah n’avait peut-être pas de tact et de subtilité, n’était peut-être pas gentille et compatissante, mais grâce à elle, les choses étaient régler ou presque, et les jeunes femmes pourraient sans problème finir leur journée dans une bonne entente. Mais bon, pour le moment Rebekah avait apporté un autre sujet, un sujet que si on y réfléchit bien, n’est pas très catholique. En lançant la conversation, Rebekah savait que sa cousine désapprouverait. Venezia avait faillis recracher son … jus de citrouille et avait porté sa main au cœur. Bonté divine Venezia, il faut vraiment s’occuper de toi là !

- Rebekah, ça ne me fait vraiment pas rire. Cette histoire m’a suffisamment fait de peine. J’ai pardonné cette histoire de pari parce que je sais que le seigneur l’aurait voulu, mais ce n’est pas une raison pour remettre ce sujet sur le tapis. J’ai honte, j’ai été idiote, ce n’est pas la peine d’en rajouter. De toute façon, nous sommes tous vouez aux enfers, pour être des sorciers. Nous sommes des abominations de la nature. Le seigneur me pardonnera cet écart de conduite. Il sera beaucoup plus dur de lui faire oublier que je suis une abominable sorcière par contre. Je ne comprends pas pourquoi tu te moques de moi Rebekah. J’ai mes croyances, tu as les tiennes. Je te rappelle que tu es de sang-pur. Je n’ai pas la noblesse de ton sang et par conséquent je n’ai pas eu la même éducation. Mais je ne renie pas ton éducation de sang-pur, ne renie pas mon éducation religieuse.

Mon Dieu … Rebekah leva les yeux au ciel, la revoilà avec ces histoires à la con. Rebekah adorait sa cousine, mais elle poussait le bouchon un peu trop loin des fois. Rebekah adorait être une sorcière, c’était la nature qui l’avait décidé, c’est son Dieu qui l’a décidé, alors Rebekah ne comprenait pas trop son argumentation.

« Je ne me moque pas de toi Venezia, j’affirme seulement ce que je sais. Je veux juste te faire comprendre que lorsque tu es avec des gens comme moi et Pandora, il faudrait mieux que tu gardes tes croyances pour toi, que tu évites d’aborder le sujet. Et je ne t’ai pas insulté que je sache. »

Rebekah ne comprenait pas trop pourquoi Venezia s’emportait comme ça. Mais elle attendait la suite.

- Il est encore un peu tôt pour parler de mariage si tu veux mon avis. Je pense que Dwayne prendrait peur si on évoquait seulement le mot. D’ailleurs, je crains – sans vouloir t’offenser Pandora – que cette union n’aura jamais lieu. Je ne suis qu’une impure. Raison de plus pour laquelle je ne comprends pas que Dwayne m’ai choisis. Dans l’idéale, Dieu aurait sans doute plus de facilité à me pardonner si je me mariais avec lui. Mais si je recommence à faire abstinence – et par conséquent Dwayne aussi – il ne devrait pas y avoir de problème. Ma conscience, ça, c’est une autre chose …

- Attends, tu veux faire faire ceinture à mon frère ? Mais … Tu vas me le frustrer, mon pauvre garçon. Ce n’est pourtant pas compliqué. Les filles aiment les garçons. Les garçons aiment les filles. Le résultat c’est le sexe. Hein Becky ?

WTF ? Rebekah et Pandora connaissaient bien Dwayne ou même Karwynn, elles savaient toutes les deux que s’en était presque impossible de leurs faire faire ceinture. Je ne sais pas c’est comme si nous empêchions un lapin de sauter, bon d’accord l’exemple n’est pas très approprier, mais je pense que vous avez compris. Ils ne peuvent vivre sans le sexe, c’est connu, et ceux depuis quelques années.

« Tu l’as dit Pandora. Il ne pourra jamais supporter. Et pour être frustré, il va l’être. Venezia, personne ne peut vivre sans faire l’amour, c’est comme ça, c’est la vie. Mais par pitié, ne lui fait pas endurer ça, c’est nous qui allons devoir le supporter, déjà comme ça, c’est limite … »

La relation qu’à Rebekah avec Dwayne ? Mouahahah. Devant Pandora ils feront tout ce qui a de plus normal, ce sont des amis depuis la première année point barre, même si ça leur arrive de s’échanger des petits pics par-ci par-là. Mais alors, quand il n’y a pas Pandora dans les parages … la guerre est ouverte. Se détestant au plus haut point, cependant ils s’apprécient tout de même. Et Rebekah ne supporterait jamais de voir ses amis s’offrirent, que ce soit Pandora, Dwayne, Karwynn, ou même ces Gryffondor : Tyler et Lysandre. Même si ces derniers ne sont pas vraiment ses amis, le dernier n’est qu’un amusement pour Rebekah et Tyler et l’un des seuls Gryffondor qu’elle supporte.

« Vene … tu vas tout de même le laisser souffrir ? »

Rebekah regardait sa cousine, elle espérait entendre que non, qu’elle aller tout faire pour le combler, mais elle n’en savait rien. Elle l’espérait, point barre.



créée par Matrona


Revenir en haut Aller en bas
Serdaigle
avatar





• Crédits Kit : Silver Fox & Tumblr
• Parchemins écrits : 134


lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Dim 7 Oct - 7:16




Pour lui je ferais tout

Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais

Tu es le Dieu
Des choses impossibles,
Toi qui as rendu fécondes
Les entrailles stériles,
Nous venons
Te demander l'impossible :
Ramène tous les chrétiens à la maison.
Non pas dans Notre Eglise,
Non pas dans La Leur,
Mais dans La Tienne.
C'est impossible
Seigneur,
C'est pourquoi nous venons à Toi.

Venezia aimait beaucoup sa cousine. Vraiment. Mais par moment, elle se demandait comment une telle abomination de la nature pouvait partager le même ADN quelle. Quand elle était petite, son père n’avait jamais raconté beaucoup de chose au sujet de son frère. Il avait simplement dit qu’il n’était pas en très bon terme avec lui et que c’était pour ça qu’ils ne se voyaient jamais. Pour cette raison, il avait fallu attendre longtemps avant que Rebekah et Venezia ne se rencontrent. Très longtemps même. Et Venezia n’ayant pas de sœur avait été plus que ravie d’apprendre qu’il y avait une autre fille dans sa famille. Mais les deux jeunes femmes n’avaient strictement rien en commun, si on oubliait leur ADN et leur physique très semblable. Toutes les deux blondes et très jolies. Quoi que même ça, ça s’arrêtait là. Venezia était bien plus grande que sa cousine, et si l’une avait un visage plutôt provocateur et une attitude rebelle, l’autre avait un visage angélique aux traits doux et se comportait comme une petite fille très bien élevée. Ce qui était un comble quand on pensait que Rebekah était de sang-pur et que selon la logique de ces sorciers elle devait être bien supérieure à Venezia …

Nous sommes peut-être de la même famille mais nous sommes bien différentes.
Et saches d’ailleurs que je désapprouve totalement ton comportement.
Mais je ne te dirais jamais rien parce que je tiens quand même à toi.
A toi, ma cousine, mon amie, ma confidente …

Je ne me moque pas de toi Venezia, j’affirme seulement ce que je sais.
Je veux juste te faire comprendre que lorsque tu es avec des gens comme moi et Pandora
Il faudrait mieux que tu gardes tes croyances pour toi
Que tu évites d’aborder le sujet.
Et je ne t’ai pas insulté que je sache

L’attention de Venezia se retrouva alors exclusivement centrée sur Pandora. Elle n’aurait su dire qui des deux étaient la plus gênée par la situation. Venezia était bien loin de se douter que Pandora désapprouvait totalement le discours de sa meilleure amie. Comment aurait-elle pu imaginer que la jeune Serpentard n’était pas aussi fière d’être sang-pur qu’il n’y paraissait ? Car en effet, Venezia ignorait une chose c’était bel et bien que Pandora n’était pas totalement fermée au monde moldu et aux sang-mêlés. Si elle l’avait su, ça lui aurait sans aucun doute fait plaisir. Mais pour l’heure elle ne savait pas trop pourquoi Pandora était mal à l’aise. Elle ne pouvait pas se douter qu’en réalité, la jeune femme se demandait s’il valait mieux se taire ou si elle devait prendre la défense de la plus jeune des deux Perroni. Venezia se contenta donc de fusiller sa cousine du regard, puisque trop bien élevée, elle ne jugeait pas utile de protester. Elle était convaincue que ses valeurs chrétiennes valaient bien mieux que les valeurs de sang-pur de sa cousine.

Attends, tu veux faire faire ceinture à mon frère ?
Mais … Tu vas me le frustrer, mon pauvre garçon.
Ce n’est pourtant pas compliqué.
Les filles aiment les garçons.
Les garçons aiment les filles.
Le résultat c’est le sexe. Hein Becky ?

Elle n’en voulait pas à Pandora de penser ce genre de chose. Parce que Pandora avait son avis. Elle par contre, elle en avait un autre. Un avis très arrêté sur la question bien entendu. N’allez pas croire qu’elle trouvait cela dégoutant et qu’elle pensait que c’était à proscrire définitivement, ou même qu’elle ne savait pas comment s’y prendre. Si elle était chaste, elle était loin d’être niaise. Non, elle n’était pas de cet avis. Au contraire, elle trouvait que c’était quelque chose de beau et de fort qui était fait pour consolider un couple, pour le souder. Pour elle, l’amour était les fondations et une fois que ces fondations étaient solides, le sexe entrait en jeu pour solidifier le tout. Elle n’était pas forcément d’avis qu’il faille rester vierge jusqu’au mariage – et heureusement d’ailleurs parce que pour elle c’était déjà raté – mais par contre, elle pensait qu’il fallait attendre très longtemps avant de s’offrir pour que l’amour soit un sentiment très présent entre deux personnes. Pour elle, le sexe sans sentiment, c’était la véritable abomination. Au final, elle était d’avis qu’une femme pouvait bien avoir deux ou trois hommes dans sa vie, ça ne ferait pas d’elle une trainée si elle avait sut attendre suffisamment longtemps et qu’elle avait aimé très forts ces hommes. Par contre, qu’on puisse se livrer à la débauche sexuelle sans sentiments, ça la révoltait. C’était bien pour cette raison qu’elle désapprouvait le comportement de sa cousine.

Tu l’as dit Pandora.
Il ne pourra jamais supporter.
Et pour être frustré, il va l’être.
Venezia, personne ne peut vivre sans faire l’amour, c’est comme ça, c’est la vie.
Mais par pitié, ne lui fait pas endurer ça
C’est nous qui allons devoir le supporter, déjà comme ça, c’est limite …
Vene … tu vas tout de même le laisser souffrir ?

- Vous savez les filles, je pense que vous vous trompez au sujet de Dwayne. Sans vouloir te vexer Pandora.
- Ah oui ? Dans ce cas éclaire-moi …

Venezia ne fit pas attention au soudain changement d’humeur de la jeune femme. Elle savait qu’elle touchait une corde sensible. Elle ne voulait en aucun cas avoir la prétention de faire comme si elle connaissait Dwayne mieux que Pandora elle-même puisque ce n’était pas le cas. Cependant, en tant que spectateur extérieur, elle avait pu constater certaines choses qui étaient plutôt importantes, dans le comportement de Dwayne. Face au regard assassin de Pandora, elle prit soin de bien choisir ses mots pour ne pas la brusquer. Ou pire : la blesser.

- Eh bien … Il n’y a qu’a regarder comment il est avec toi. Il ferait n’importe quoi pour toi. Je pense que par amour par quelqu’un, il ferait n’importe quoi. Oh, je n’ai pas la prétention d’affirmer qu’il est amoureux de moi ou qu’il ferait n’importe quoi pour moi. Mais je pense qu’on ne doit pas le sous-estimer. Si un jour – que ce soit avec moi ou pas – il venait à être vraiment amoureux, je pense qu’il serait capable de tout, même de se priver de sexe si nécessaire. C’est un garçon loyal, affectueux … Je doute que si réellement il avait des sentiments pour une personne, un détail aussi idiot l’arrêterait.

La jeune femme s’interrompit et se mordit la lèvre. Elle chercha sa cousine des yeux, espérant qu’elle pourrait l’aider. Mais visiblement ce n’était pas pour aujourd’hui. Pauvre Venezia qui ne savait plus où se mettre. Pandora haussait les sourcils désormais et ne la fusillait plus des yeux. Elle se demanda si oui ou non c’était bon signe. Mais elle continuait à marcher sur des œufs avant de poursuivre.

- Et puis, je ne suis pas vieux jeu à ce point. Si notre relation devient sérieuse et durable, je pense qu’à un moment ou à un autre, j’en aurais aussi envie que lui. Tout est une question de temps. Toi par exemple Rebekah. Je ne désapprouve pas le fait que tu couches, je désapprouve que tu ne le fasses pas par amour. C’est différent.

Pandora regardait la jeune femme comme si elle débarquait d’une autre planète. Elle était sidérée. Elle ne s’attendait absolument pas à un tel discours. Mais alors loin de là … Elle qui avait toujours vu Venezia comme une coincée, elle ne l’était finalement pas tant que ça la petite. Elle avait juste des convictions et n’était pas une fille facile mais pouvait-on le lui reprocher ? Elle se doutait que Rebekah allait tomber de haut aussi, en étant face à cette révélation. Ainsi donc sa cousine n’était pas aussi coincée que ça … Eh bien. On en apprend tous les jours. Souriant de toutes ses dents, Pandora demanda à Eden de ramener un whisky pur feu pour les trois filles, afin qu’elles puissent trinquer. La tenancière revint très vite avec les verres et en donna un à chaque blonde. Pandora leva le sien et s’éclaircit la voix.

- A toi, Venezia. Je pense que tu as largement réussi ton examen de passage. Quand dis-tu Rebekah ?

Pandora souriait de façon ironique. Elle se moquait sans doute de Rebekah qui devait être en train de digérer les paroles de la petite Venezia qui n’était donc pas une horrible coincée, contrairement à ce que tout le monde aurait pu croire. Venezia leva son verre à son tour, le cognant contre celui de Pandora, tout en regardant sa cousine, de peur que celle-ci ne réagisse mal ou quelque chose du genre. En fait, elle espérait qu’elle serait contente, elle qui râlait toujours que Venezia devrait s’ouvrir un peu plus.

Allez, ma grande, tu vois, je ne suis pas ce que tu penses.
Es-tu fière de moi, ou ne l’es-tu pas ?
Je ne veux pas te décevoir, je tiens trop à toi.

Alors dis-moi ♪



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   Mer 17 Oct - 2:48





«Pour lui je ferais tout ♪»
Rebekah & Pandora & Venezia


Samedi 11 septembre 2021, Trois-Balais
.

IL est vrai que Rebekah n’est pas la petite fille toute sage et délicate avec autrui. Qu’elle n’est pas la fille de bonne famille et ce même si elle fait partie d’une famille de sang-pur, mais c’est ce qui la différencie des autres. Etre dans son coin à écouter papa-maman. Rester poli … Tout ça ce n’est pas elle. Elle préfère être différente. Rebekah et sa cousine l’étaient ! Surtout sur le point caractère. Car oui, même si les deux jeunes femmes étaient blondes, leur lien familial, rien d’autre les unissaient. De toute manière, Rebekah se considérait mieux que tout le monde. Que ce soit sa famille, ses amies ou ses ennemies, elle n’allait pas changer du jour au lendemain.

- Vous savez les filles, je pense que vous vous trompez au sujet de Dwayne. Sans vouloir te vexer Pandora.
- Ah oui ? Dans ce cas éclaire-moi …

Et maintenant la voilà en train de contredire Pandora, enfin pas vraiment, mais elle laisse tout de même entendre que Pandora, la jumelle de Dwayne ne le connaissait pas suffisamment. Elle se fiche du monde ou c’est une impression. Cependant, Rebekah ne releva pas. Elle regardait autour d’elle, pour voir s’il y avait quelqu’un qu’elle connaissait. Verre à la main elle le porta à ses lèvres une nouvelle fois.

- Eh bien … Il n’y a qu’à regarder comment il est avec toi. Il ferait n’importe quoi pour toi. Je pense que par amour par quelqu’un, il ferait n’importe quoi. Oh, je n’ai pas la prétention d’affirmer qu’il est amoureux de moi ou qu’il ferait n’importe quoi pour moi. Mais je pense qu’on ne doit pas le sous-estimer. Si un jour – que ce soit avec moi ou pas – il venait à être vraiment amoureux, je pense qu’il serait capable de tout, même de se priver de sexe si nécessaire. C’est un garçon loyal, affectueux … Je doute que si réellement il avait des sentiments pour une personne, un détail aussi idiot l’arrêterait.

Une fois que Rebekah eut entendu ses paroles, elle fit volte-face, pour planter ses yeux sur Pandora. Elle savait que sa finirait mal. Venezia était-elle vraiment folle. Seulement la jeune femme continua dans sa lancée.

- Et puis, je ne suis pas vieux jeu à ce point. Si notre relation devient sérieuse et durable, je pense qu’à un moment ou à un autre, j’en aurais aussi envie que lui. Tout est une question de temps. Toi par exemple Rebekah. Je ne désapprouve pas le fait que tu couches, je désapprouve que tu ne le fasses pas par amour. C’est différent.

Recevant alors un nouveau verre de Whisky, Rebekah le porta à ses lèvres, une fois trinquait. Pandora affirmait qu’elle avait passé l’examen de passage. Rebekah n’était pas du même avis.

Je veux bien t’avouez que ça me surprend tout ça, mais Venezia, soit franche avec Pandora, je suis sûre que ce que tu dis c’est seulement pour lui faire plaisir, je te connais depuis un moment, tu es ma cousine et je ne te vois pas du tout comme ça. M’enfin si tu le dit …

Pandora souriait, se moquant certainement de Rebekah. Mais elle ne trouvait pas ça très drôle. Elle affirmait ne pas être coincée et même être prête à coucher avec Dwayne. Bien. Rebekah serait sans doute capable de lui envoyer Dwayne dans son pieu, juste pour voir si ses paroles sont sincères … Ah mais non, elle a dit qu’il faut de l’amour. Rebekah trouvait la situation complètement absurde, mais en même temps, elle avait bu, elle était joyeuse, et disait que de la merde. Et puis elle se prenait pour qui ? Elle désapprouve le fait que ce ne soit pas par amour. Rebekah ne s’en sortirait pas si elle devait aimer tous les hommes qu’elle aimerait voir dans son lit. Pourra-t-on la récupèrerait un jour ? Certainement. Rebekah se leva alors.

~ Maintenant, si ça ne vous dérange pas trop, j’aimerais retourner à Poudlard, je n’ai pas que ça à foutre. Même si ce moment à était vraiment … intéressant pour mes oreilles, je n’oublierais jamais ce qui s’est dit.

Rebekah aimait beaucoup sa cousine, elle l’avait toujours trouvé trop coincée, mais du jour au lendemain elle ne pouvait pas passer de la fille coincée, religieuse, sainte à une fille qui se jetterait sur un homme juste parce que ce dernier l’aime. Elle sourit aux deux blondes qui se trouvaient devant elle. Tout le monde la connaissait, elle n’a jamais était très douce pour dire ce qu’elle pensait et si en plus de ça, nous devions rajouter le fait qu’elle est bu … Retournant à Poudlard, Rebekah alla se coucher. Tout le monde était retourné vaquer à ses occupations.

Rp Clos

créée par Matrona

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






lumos maxima


MessageSujet: Re: Pour lui je ferais tout   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour lui je ferais tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Contes de Beedle le Barde :: Lumos Maxima V.03-