AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Jeu 17 Jan - 10:02



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Elle fixait l’horloge face au bar avec un intérêt déconcertant. Il était déjà tard, la soirée c’était écoulée à une vitesse impressionnante. Mais il était encore trop tôt pour fermer. Pourtant, il n’y avait plus grand monde au trois balais, et la gérante des lieux commençait à s’ennuyer. Pourtant, sa journée n’avait pas été ennuyante. Pas trépidante non plus cela dit. Parce qu’il fallait dire que pour elle, tous les jours se ressemblaient. Elle avait besoin de vacances. Mais elle ne pouvait pas se le permettre. Elle n’avait pas de collaborateur, pas de serveur, pas de larbin … pas même une femme de ménage quoi. Enfin si elle avait Kris … Mais il passait plus de temps à la rendre dingue qu’à lui donner un coup de main, à se demander pourquoi elle l’avait engagé finalement. Elle devait tout faire toute seule, elle ne pouvait donc pas se permettre de fermer pendant deux semaines. Ni même pendant une. Surtout parce qu’elle ne faisait pas confiance à Kristopher pour tenir le bar sans elle pendant deux semaines. Elle n’avait pas envie que sa clientèle fidèle se barre, au profit des concurrents. Plutôt crever. Sauf qu’à force de penser de la sorte ben … ça faisait bien trois ans qu’elle n’avait pas bougé de cet endroit, faisant les mêmes gestes chaque jour, répétant le même rituel, croisant les mêmes gens. Quatre ans peut-être même. Et sa vie sociale était un vrai désastre. Depuis qu’elle avait rompu ses fiançailles, elle n’avait eu que deux ou trois hommes de passages mais rien de sérieux. Juste de quoi ne pas la faire finir vieille fille quoi. On ne sait jamais qu’après un certain temps elle finisse par perdre la main – bwahahah. Et puis, dans le coin, ça ne grouillait pas de chair fraiche hein. A part les profs de Poudlard, certains étaient pas mal. Le Russe par exemple, qui venait d’arriver, le mois dernier. Elle avait zappé son nom, mais ça lui reviendrait. Mais bon, ça restait un prof. Qui venaient se saouler chez elle. Chez elle la pauvre fille seule. Elle devait songer à s’acheter un deuxième chat pour commencer sa collection de vieille fille tiens … Kristopher dans tout ça ? Un boulet ! Juste un boulet ! Qu’elle aimait bien quand même.

Mais bref, je disais donc que sa journée n’avait pas été si ennuyante. Elle n’arrêtait jamais. Cette fille était une véritable boule de nerf, toujours en train de remuer dans tous les sens qui n’était pas capable de se poser cinq minutes. Il fallait la suivre la cocotte. Elle s’était lever, avait engloutis un petit déjeuner. C’était affolant de voir tout ce qu’elle pouvait engloutir déjà, à peine elle se levait. Mais bon, il fallait dire qu’une journée normale pour elle commençait aux alentours de treize – quatorze heure pour se finir aux alentours de trois heures du matin. Forcément, ça creuse. Elle était allée prendre sa douche. Elle avait nettoyé l’auberge de fond en comble, avait nettoyé les chambres occupées, changé les draps des chambres vides, rangé la salle, nettoyé toute les tables, le comptoir, fait l’inventaire, fait la compta. Bref, elle n’avait pas arrêté. Et à peine avait-elle ouvert que le monde n’avait pas cessé d’affluer. Et encore, c’était en semaine. Le week-end, quand elle ouvrait l’après-midi pour les élèves de Poudlard, c’était encore pire. Je vous le dis, avant ses cinquante ans, elle aura fui d’ici ou alors elle sera morte. Ce qui arrangerait bon nombres d’oreilles si vous voulez mon avis. Parce qu’avec son humour à deux balles, c’est vraiment que les gens sont attachés à cet endroit s’ils continuent à venir et certainement pas pour elle et son tact légendaire. Quoi que, peut-être que les vieux pervers viennent admirer son décolleté, mais là encore, je crains qu’ils ne soient déçus, parce qu’il n’y a pas énormément de matière. Donc si ce n’est ni pour son décolleté, ni pour sa sympathie … ça doit vraiment être parce qu’ils aiment les Trois-Balais. Quelle chance …

Et donc, il était tard quand quelqu’un poussa la porte, venant la sauver de son ennuyant avant qu’elle ne sombre totalement dans la folie. Comment ça s’est déjà fait ? Tss. La salle est presque vide, ne sont encore présents que deux ou trois ivrognes qu’elle devra foutre dehors quand elle fermera. Elle regarde le nouveau venu s’approcher, se faisant mentalement la remarque qu’elle avait l’impression de le connaître, mais en même temps, elle voyait tellement de têtes tout le temps qu’elle ne savait plus très bien si elle le connaissait ou si c’était juste une impression. Bref, elle attendit qu’il s’installe avant de lui sauter dessus, histoire de ne pas avoir l’air trop désespérée, et eut même la sympathie d’attendre qu’il la hèle avant de l’agresser. Bien. « Bonsoir ». Et c’est là qu’elle se rendit compte que l’homme nouvellement arrivé était accompagné … d’une petite fille ? En soit, ce n’était pas son problème, mais elle n’avait pas vu la demoiselle quand l’homme était rentré dans ce bar. Et d’ailleurs, Eden n’avait toujours pas reconnu l’homme qui n’était autre que le père adoptif de son bébé, dix ans plus tôt. Non, elle ne se souvenait pas réellement de lui en fait. C’était bien ça le souci. Sinon, elle serait déjà en train de paniquer. Ce qui n’allait pas tarder. Heureusement que le bar était presque vide. « Je peux vous servir quelque chose ? Et pour la jeune fille ? ». Ben voyons. Je peux vous servir quelque chose ? En même temps, c’est le but, quand on se rend dans un bar non ? Désespérante cette fille, je vous jure !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Ven 18 Jan - 12:53


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Maylis n’avait pas trop compris le comportement de son père. Il voulait faire une balade … Certes, mais pourquoi prendre toutes les affaires de Maylis ? Assise à l’arrière de la voiture, Maylis regardé le paysage. Elle ne se rappelait pas avoir déjà empruntait cette route. Pis en plus le comportement de son père était bizarre. Qu’avait-il ? Il voulait peut-être prendre l’air et quitter cette maison ? Oui car ses derniers temps, des choses étranges si passe, des verres cassé, un lustre qui manque d’assommé la gouvernante, la total. Maylis s’était même posé la question si un fantôme ne hantait pas cette maison. Mais en même temps elle l’avait cherché cette gouvernante, comment avait-elle osait toucher aux affaires de sa mère. Ok tu fais ton ménage, mais ce qui est sur sa table de chevet ou sa commode, tu n’y touche pas ! Namého ! Ou alors était-ce sa mère qui venait lui dire qu’elle veiller encore sur elle. Sans doute ! Oui c’était ça, ce ne pouvait qu’être cela. A chaque fois qu’elle était en colère contre elle-même –d’avoir déconcentré son père dans cette voiture- ou qu’elle était triste, il arrivé malheur. Quoi qu’il en soit, cela faisait bien une heure de route à présent. Et Maylis commencer à avoir sommeil ….

Se réveillant enfin, Maylis jeta un œil à sa fenêtre. Mais ou est-ce qu’elle se trouvait ? La voiture rentra dans un village. Okaaaay … Et maintenant ? La voiture ralentis et finit sa course devant … Un bar ! Bon aller, on sait que tu es triste, mais ne pense tu pas qu’un bar est un peu exagérer ? Pis en plus tu as une môme de bientôt dix ans avec toi. N’a tu pas honte ? Apparemment non, puisque lui faisant signe de sortir de la voiture il se dirigea vers le bar. Il se faisait déjà bien tard. Etait-ce qu’une petite pause avant de reprendre la route. Peut-être qu’il voulait rendre visite à de la famille qui habitait loin, que Maylis n’avait pas encore rencontré … Ou pas ! Suivant son père, elle se cacha derrière lui. Le suivant de près. Lorsqu’il finit par s’asseoir à la table, elle se tenait debout non loin. Une voix mielleuse finit par se faire entendre.

« Je peux vous servir quelque chose ? Et pour la jeune fille ? »

Se penchant légèrement, elle vit la dame se tenir non loin. Elle lui lança un regard toute timide. Son visage ne traduisait aucune expression, elle la regardait simplement.

-Pour moi ce sera un bon Whisky et pour la petite … Qu’est-ce que tu veux ?

Il s’était tourné vers la petite Maylis, seulement il avait pris soin de ne pas divulguer son prénom. Il savait que la jeune femme qui se tenait devant elle, était la mère biologique de Maylis. Pourquoi être venu ici ? … La raison n’est pas bien difficile à comprendre … Ce Monsieur était bouleversé, ne savait plus quoi faire de cet enfant, il était triste. Venir déposer et repartir avait été son plan. Seulement comment le faire sans que cette femme ne lui coure derrière. La petite n’avait bien entendu pas répondu, haussant simplement les épaules. Bien ! Ca ne répondait pas à sa question.

- Va avec la madame voir si tu trouves ton bonheur là-bas au comptoir.

Il aurait voulu partir de suite. La laisser là. Seulement Maylis n’avait pas bougé d’un poil, regardant son père. Elle ne comprenait pas, il aurait pu lui prendre un jus d’orange ou quelque chose du genre, alors pourquoi l’envoyait là-bas avec cette inconnue. N’avait-il pas retenu la leçon.

- Maman m’a toujours dit de ne pas parler aux inconnus !

Elle avait prononcé ses mots froidement. Elle jeta un œil à la femme qui se tenait devant elle. Son père la regarder avec insistance. Il devra rester un peu plus longtemps … Soit ! Il pourra sans doute partir à son deuxième verre de Whisky ! Seulement Maylis avait lu la déception sur le visage de son père. Et elle ne supporte vraiment pas de voir cette expression sur son visage. Elle s’arrange toujours pour que ces parents soient fiers d’elle. Alors boudant un peu, elle se dirigea vers le comptoir. Etant bien trop petite pour arriver à voir quoi que ce soit. Elle essaya tant bien que mal à monter sur le grand tabouret qui se trouvait juste à côté d’elle. Finissant par monter dessus, elle garda ses mains sur ses genoux, les essuyant au passage. Elle venait de toucher un tabouret où plusieurs personnes s’étaient déjà assis … Maniaque ? Non ! Seulement elle a bien trop peur d’attraper des microbes. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’avec la patronne, les microbes n’ont le temps de se poser ou que ce soit !

Elle fixait la jeune femme. Elle était plutôt belle et regardant ses moindres faits et gestes. Seulement des bruits attirèrent son attention dans son dos. Que … Quoi ? Bah il était où son papa ? Il y avait son verre ? De l’argent sur la table et … une lettre. Descendant de son tabouret, elle eut juste le temps de voir partir la voiture de son père à toute allure. Mais … Que ? Pourquoi ? Baissant la tête, elle se sentit comme perdu là dans cet endroit qu’elle ne connaissait pas. Regardant autour d’elle, elle ne paniqua pourtant pas. Son père était surement allé faire une course ou quelque chose d’urgent. Oui mais non, il aurait pu la prendre avec ! Elle se dirigea alors vers la petite table et prit la lettre dans ses mains. Seule les lettres composant son prénom était inscrites : Maylis.



Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Sam 19 Jan - 10:11



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Eden était clairement fatiguée, mais elle pouvait encore faire du chiffre d’affaire et c’était bien la seule chose qui la tenait éveillée. Hey, elle avait le sens des affaires, il ne fallait pas déconner. Quand on tient un endroit comme les Trois-Balais, avoir le sens des affaires est primordiale. En même temps, elle avait tellement de boulot dans cet endroit … Elle était la serveuse, la patronne, la gérante, la comptable … Bref, elle faisait presque tout là-dedans. Et bien qu’elle ait engagé Kristopher qui lui tapait sur les nerfs une grande partie du temps, elle avait toujours énormément de choses à faire. Mais c’était nécessaire, pour faire tourner un endroit aussi fréquenté. Elle ne comptait pas les heures et en contrepartie, elle ne crachait pas sur le fric qu’elle encaissait. Les pourboires, les bénéfices … Ils lui serviraient à offrir ce qu’elle pouvait à Ashley et William. Elle leur avait déjà gardé la maison de leurs parents, mais bon, ils n’allaient pas y habiter tous les deux ? Ou bien peut-être que si. Mais soit. Elle aurait surtout un peu d’argent de côté, pour leur payer des études, s’ils le voulaient. Ou s’ils en avaient besoin. Bref, elle voulait leur offrir ce qu’elle n’avait jamais eu.

Mais pour l’heure, la jeune femme dévisageait le nouvel arrivant avec un intérêt légèrement exagéré. En réalité, elle le fixait comme si elle espérait pouvoir regarder au travers de lui si elle insistait assez. Eden avait cette manie de regarder les gens avec son regard perçant. Un signe d’attention ? Que nenni ! C’était simplement l’un de ses nombreux troubles obsessionnels compulsifs. En d’autres mots, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Alors oui, elle fixait le monsieur. Remarquez quand même, qu’elle ignorait relativement la petite fille qui se trouvait elle aussi dans la pièce. Elle avait toujours été mal à l’aise en présence des enfants. Sauf peut-être en présence de sa nièce et de son neveu. Les adolescents, ça passait beaucoup mieux. En général, à partir de leur troisième année à Poudlard, quand ils étaient en âge de venir la voir aux Trois-Balais et de la draguer. Euh … Pardon. Donc, elle n’était pas franchement à l’aise avec les enfants et cela se comprenait. En même temps, regardez-la. Elle n’a pas franchement l’allure très maternelle. La bonne copine, certes, mais la maman, très peu pour elle. Elle avait bien fait de faire adopter sa fille qui était sans doute plus heureuse ainsi. Ah ma pauvre … Si tu savais.

« Pour moi ce sera un bon Whisky et pour la petite … Qu’est-ce que tu veux ? ». Oui, ma petite, dis-moi ce que tu veux ? Fronçant les sourcils avec attention, Eden se décida enfin à noter l’existence de l’enfant et poser ses yeux sur elle. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien vouloir la petite ? Une bièraubeurre ? Un whisky ? Du rhum peut-être ? Help ! Quelqu’un pour lui dire qu’à dix ans, l’alcool est encore proscrit ? « Va avec la madame voir si tu trouves ton bonheur là-bas au comptoir ». Hé ho ! A quel moment de la conversation elle avait donné son accord pour une invasion de minimoys derrière son comptoir ? Fronçant un sourcil, Eden ne comprit pas immédiatement l’intérêt. Non en fait, il serait plus juste de dire qu’elle ne l’avait jamais compris. Il ne pouvait pas se contenter de demander un deuxième whisky pour sa fille ? « Maman m’a toujours dit de ne pas parler aux inconnus ! ». C’est bien ma petite, écoute ta maman et ne viens surtout pas la derrière. Et pourtant, bientôt Eden fut réellement attaqué par un minimoys. Préférant l’ignorer – on ne sait jamais, c’est peut-être contagieux ces bêtes-là – Eden se rendit un peu plus loin, pour retirer un verre de sous le bar. Elle se retourna pour s’emparer la bouteille cette fois et bien vite le verre se retrouva rempli d’un liquide ambré. Faisant volte-face, la demoiselle souriait avec un enthousiasme forcé. « Voilà votre … ». Euh … Y avait comme un petit souci là. Il était passé où, le type. Putain, elle ne s’était pas remise à boire aux dernières nouvelles, elle ne devrait pas être sujette à des hallucinations. Ou bien ? Et puis elle posa ses yeux sur la lettre que la petite fille était en train de prendre en main. Maylis.

Oh. Mon. Dieu.

« Oh ». Oui, c’était tout ce qu’elle trouvait à dire. Mais elle venait enfin de réussir à se souvenir de ce visage. Un visage qui n’aurait pourtant jamais dû lui échapper. Le visage du monsieur qui avait adopté sa fille. Elle se souvenait encore du jour où les deux parents lui avaient annoncé que l’enfant s’appellerait Moïse Maylis. « Oh, oh ». Géant vert. Aheum pardon. Sortant soudain de sa torpeur, la jeune femme se rendit enfin compte qu’il fallait peut-être qu’elle fasse quelque chose. Oui, c’était forcément un accident, il ne pouvait pas avoir laissé l’objet avec deux bras, deux jambes et une tête ici délibérément. « Hey monsieur, partez pas, vous avez oublié vos bagages ! ». Oui. L’enfant. C’était ça, le bagage. Contournant le bar, Eden se précipita vers la sortie, pour tenter de rattraper le père adoptif de … Sa fille. Merde. Elle n’avait pas encore pigé jusqu’à présent qu’elle s’était trouvée face à … Sa fille ? Mon dieu. Elle allait s’évanouir. Son auberge allait-elle devenir un chenil, où l’on déposait les enfants abandonnés ? Mais bref. Elle ne trouva pas le père dehors qui était bien entendu partit aussi vite que son ombre. Les seules choses que la jeune femme trouva, devant sa porte, étaient deux grosses valises et … Un chien ? Ben tiens ! Quand je vous disais que cette auberge allait se transformer en chenil ! Inspirant un grand coup, elle prit le chien dans ses bras et sortit sa baguette pour faire voler les valises jusqu’à l’intérieur. Elle se dirigea ensuite vers la petite et lui tendit le chien. « Tiens. Je crois que c’est à toi … petite ». Quelle profondeur, quelle sympathie … Pour une enfant qui venait de se faire abandonner en plus. Ma parole, elle a vraiment des progrès à faire niveau relation humaines. « Euh … Est-ce que … Tu sais qui je suis ? ». Elle espérait au moins que son père lui ait dis qu’elle était sa mère biologique parce que sinon, elle n’était pas sortie de la merde ! Bordel !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 20 Jan - 8:41


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Maylis ne comprenait pas vraiment le comportement de son père. Pourquoi venait-il de l’abandonner, de partir comme ça, sans donner la moindre explication. Elle était restée là debout au milieu de ce bar miteux. Elle avait la lettre de son père entre les mains, seulement elle n’avait aucune envie de l’ouvrir. QU’est-ce que son père voulait lui dire à travers cette lettre. Et puis qu’est-ce que voulait cette femme ? Elle faisait le père noël ? Oh, oh oh … M’enfin. Maylis était vraiment perdu.

« Hey Monsieur, partez pas, vous avez oublié vos bagages ! »

Venez telle sérieusement de traiter la petite Maylis de bagages ? Seulement elle n’avait perdu aucune minute pour contourner le bar et courir après la voiture. Et non ! Il est déjà loin à l’heure qu’il est. Ça ne sert à rien de courir. Il … Il a abandonné sa petite fille ! Comment un quelqu’un peut-il osait infliger cela à un enfant ! L’abandon est quelque chose qu’un enfant n’oublie pas.

~ Non mais j’vous demande pardon ! Un Bagageee …

Seulement la dame n’avait rien entendu, elle avait à peine soufflé ses mots. Elle était sortie dehors. Seulement quelques minutes plus tard elle revint avec les bagages de Maylis est son petit chien, il ne l’avait pas emmené avec lui. Elle lui en aurait vraiment voulu. C’était son petit Jack qu’elle avait choisi avec sa mère. Prenant le petit chiot dans ses bras, elle posa la lettre sur la table. Elle n’avait aucune envie de la lire, sans doute un autre moment. Vous avez dit que la petite était une vraie tête de mule ?

« Euh … Est-ce que … Tu sais que je suis ? »

Non mais alors là ? Que voulez-vous qu’elle lui réponde, c’était la première fois qu’elle la voyait. Seulement, fronçant les sourcils, plissant les yeux, elle essaya de chercher. Une ancienne nounou ? Une Tante ? Une cousine ? Non vraiment elle ne voyait pas.

~ Excusez-moi Madame, mais j’suis censée connaitre le prénom de toutes les personnes que je rencontre dans ma vie ? … Seulement, étant de nature curieuse, j’aimerais savoir : Qui êtes-vous ?

Cela vous surprend-il qu’elle s’adresse à la responsable des Trois-Balais ainsi ? Sa mère adoptive a toujours mit un point d’honneur sur les bonnes manières. Seulement elle était tout de même curieuse de savoir qui était cette personne, puisqu’apparemment cette personne la connaissait mieux qu’elle pensait. Elle caressa son petit chiot, lui au moins était fidèle ! Il ne la quittera jamais, lui ! Bon p’tit chien !




Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Lun 21 Jan - 9:49



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

La jeune Eden était on ne peut plus perturbée par la situation. Il y a dix ans, quand elle confié sa fille à l’adoption elle n’avait jamais pensé la revoir. Or, en la voyant face à elle désormais, elle ne pouvait s’empêcher de culpabiliser. Cette petite lui ressemblait tellement … Et surtout, Eden se sentait nulle. Terriblement nulle. Elle n’avait pas été capable d’assumer son rôle de mère et par-dessus le marché elle n’avait pas été en mesure de trouver une famille d’accueil convenable à la belle Maylis. Pour preuve, si elle avait choisi une bonne famille pour son enfant, elle ne serait pas assise dans son bar aujourd’hui. Non, Eden n’avait jamais oublié Maylis, elle pensait chaque jour à cet enfant qu’elle avait abandonné, pour son bonheur elle avait cru. Oui, elle voulait donner une chance à cet enfant, une chance qu’elle n’aurait pas avec une mère alcoolique. Et finalement, le destin lui revenait dans la gueule comme un boomerang. Quelles étaient les chances pour que la famille adoptive chez qui elle avait abandonné son enfant revienne l’abandonner chez elle ? Elles étaient quasiment nulles. Mais en même temps, comme dans la vie d’Eden rien ne semblait vraiment tourner rond, elle n’était pas surprise.

La demoiselle Willem-Sparks s’installa sur la chaise de bar devant le comptoir, juste à côté de la belle Maylis. Pauvre enfant, était-elle au moins au courant qu’elle était en train de parler à sa mère biologique ? Ses parents lui avaient-ils déjà parlé d’Eden ? Autant de questions qui taraudaient l’esprit de la jeune mère. Mère ?! Oh ça non. Elle n’était pas une bonne tutrice, elle n’était pas une adulte dans sa tête, elle n’était même pas une bonne tante pour Ashley et William. Elle était incapable d’élever des adolescents alors une môme de dix ans ? Non, décidemment, elle n’avait pas l’âme d’une mère, mais alors vraiment pas. Et pourtant, elle avait bel et bien eu cet enfant. Si un jour on lui avait dit qu’elle se retrouverait dans une situation pareille elle ne l’aurait jamais cru. Et maintenant qu’était-elle sensée faire ? Y avait-il un mode d’emploi pour l’enfant adopté ? Eden ayant elle-même été abandonnée par ses parents quand elle était enfant – bon pas aussi jeune que Maylis mais quand-même – savait bien que dans ces cas-là il n’y avait pas de mots réconfortants … Mais là, c’était encore pire, parce que Maylis avait été abandonnée deux fois deux suites, comme si personne n’était capable de l’aimer … Ah ça oui, Eden avait mal au cœur pour elle. Mais en même temps elle était incapable de faire quoi que ce soit pour remonter le moral de la petite. Alors elle restait là, à la regarder, lui demandant si elle la connaissait. Ses parents avaient-ils au moins eu l’intelligence de lui dire la vérité avant de l’abandonner devant sa porte ? C’était une question délicate que devait lui poser Eden, mais surtout elle n’avait aucune envie de devoir lui dire qu’elle l’avait abandonnée, bien avant que ses parents adoptifs ne le fassent …

« Excusez-moi Madame, mais j’suis censée connaitre le prénom de toutes les personnes que je rencontre dans ma vie ? … Seulement, étant de nature curieuse, j’aimerais savoir : Qui êtes-vous ? ». Ah donc bon, elle ne savait pas qui elle était. A la bonne heure, ça l’arrangeait bien, la demoiselle dans toute cette histoire. Et maintenant, elle était censée faire quoi ? Elle était censée dire quoi ? Eden réfléchit un instant, mais réfléchir n’avait jamais été son fort, surtout dans ce genre de situation. Elle se contenta donc de hausser les épaules. « Je suis Eden ». Oui mais encore … Il allait falloir développer ma grande parce que là, la gamine elle ne devait pas être super aidée ! Elle inspira donc un grand coup et pris son courage à deux mains. « Je suis ta … Tu sais quoi, tu devrais lire la lettre de ton papa, je suis sûr qu’il te dit qui je suis dedans et qu’il te dit aussi dans combien de temps il viendra te chercher. Moi en attendant, je vais te faire du … Tu bois pas de whisky je suppose ? Du chocolat alors ? ». Oui pour le courage il allait falloir repasser. Dans l’immédiat, la jeune femme disparu dans la cuisine pour aller faire chauffer du lait …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Mar 22 Jan - 11:11


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Maylis regardait la jeune femme, c’est vrai quoi. Elle ne savait absolument pas qui était cette femme. Elle ne savait même pas pourquoi son père l’avait ramené ici. Pourquoi cet endroit plutôt qu’un autre Pourquoi avoir fait autant de route et surtout pourquoi l’avoir laissé seule ici. Pourquoi être partie sans elle. Maylis avait son caractère bien à elle, mais elle n’était pas méchante. Depuis la mort de sa mère, plusieurs évènement bizarre se dérouler dans la maison, mais rien n’était de sa faute, même si elle ne se trouvait jamais bien loin. Elle n’avait que dix ans, pourquoi la laisser seule ?

« Je suis Eden ».

Ok et c’est censé l’aider ça ? Plissant les yeux, essayant encore et encore de chercher dansa sa mémoire, elle chercha le prénom Eden. Non vraiment pas d’Eden en mémoire. Du moins pas qu’elle s’en souvienne !

« Je suis ta … Tu sais quoi, tu devrais lire la lettre de ton papa, je suis sûr qu’il te dit qui je suis dedans et qu’il te dit aussi dans combien de temps il viendra te chercher. Moi en attendant, je vais te faire du … Tu bois pas de whisky je suppose ? Du chocolat alors ? ».

Lire la lettre … Et Maylis qui préférait la laisser de coter pour le moment. Et puis pourquoi son père devrait connaitre cette inconnue ? Et puis comment elle pouvait savoir qu’il reviendrait. Rho ! Elle ne comprenait absolument rien de ce que cette jeune femme lui raconte … Du Whisky ? N’est-ce pas le breuvage que son père avait pris auparavant ? De l’alcool ? Non mais elle n’est pas bien elle ? Du chocolat oui ! C’est mieux ! Prenant la lettre dans ses mains, elle la tourna de tous les côtés, il n’y avait que son prénom sur la lettre rien d’autre. Assise au bar, son chien au sol, couché à ses pieds, elle glissa son doigt pour ouvrir l’enveloppe. S’il lui avait laissé cette lettre, il ne reviendrait pas !

Maylis,

Je suis désolé de t’avoir laissé toute seule, mais je ne voyais que cette solution. Je le fais pour ton bien. Car il est temps. Oui il est temps que tu sache la vérité.

Le 18 novembre 2021, ça fera exactement dix ans, que nous t’avons recueillis ta mère et moi. Nous sommes tes parents adoptifs. Ta mère ne voulait pas encore t’en parlais, mais maintenant qu’elle n’est plus là, je dois le faire. Je dois te le dire. Ta mère, ta vraie mère, se trouve en ce moment même devant toi. Eden est ta mère. Ne me demande pas pourquoi elle t’a abandonné à ta naissance, elle te le dira surement un jour.

Nous t’avons élevé comme notre propre fille. Ta mère t’aimait, seulement maintenant qu’elle n’est plus là, je ne me sens plus capable de m’occuper de toi. Ne sois pas odieuse avec Eden, elle n’y est pour rien. Ne cherche pas à me retrouver, je m’arrangerais pour que tu n’es plus de nouvelle de ma part, ainsi tu pourras grandir en paix avec ta mère.

Je le fais pour toi, Rick.

Maylis avait eu du mal à lire ses pattes de mouches, mais au fur et à mesure qu’elle lisait cette lettre, des larmes coulèrent. Ne comprenant pas son père. Enfin cet homme. Puisque ce qu’il lui disait dans cette lettre, c’est que toute ses croyances jusque-là, n’avait pas étaient vrais. Cette femme – Eden – était censée être sa mère. Sauf que Maylis avait eu une mère, qui s’était occupée d’elle, qui l’aimait. Son père lui, avait toujours été réticent, pour preuve il ne lui a même pas dit qu’il l’aimait dans cette lettre.

Maylis ne savait pas quoi faire. Elle replia la lettre. Est-ce que cette femme se souvenait qu’elle avait eu un enfant ? Savait-elle qui était Maylis. Oh oui surement, c’est sans doute pour cela qu’elle savait que dans cette lettre [stricke]son père[/strike] Rick, parlait d’Eden. Oh et puis Schith ! Posant la lettre sur le comptoir, elle se demanda qu’est-ce qu’elle pouvait bien dire à Eden. Oui vous avez raison il revient me chercher, mais il ne mentionne pas votre nom, ou bien quelque chose du genre, il dit que vous êtes ma mère et qu’il s’assurera que plus jamais je ne tombe sur son chemin. Sur ses dernières pensées elle fronça les sourcils. Méchant ! Rho et puis, elle verrait bien ce qu’elle lui dira une fois qu’elle sera revenue !





Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 27 Jan - 0:50



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Eden était bel et bien dans l’embarras. Mais dans quel pétrin c’était-elle encore fourrée ? Non, pas elle, elle pour une fois elle n’avait rien fait. Mais son passé la rattrapait … Comment allait-elle pouvoir expliquer tout cela ? Comment pourrait-elle justifier la présence d’un nouvel enfant sous son toit. Son enfant … Ces mots lui étaient étrange pour elle parce qu’elle avait l’impression qu’elle avait eu Maylis dans une autre vie. Et si on y réfléchissait, c’était un peu le cas puisque c’était il y a plus de dix ans, quand elle n’était encore qu’une prétendue aventurière qui passait son temps à boire plus que de raison. Elle avait tellement changé depuis. Elle était devenue sobre et ne touchait plus à l’alcool sauf en de rares occasions auquel cas elle ne prenait pas plus qu’un verre. Elle avait appris à canaliser son addiction, sans s’en priver totalement pour ne plus être – ou ne pas devenir ça dépend de quel côté on se place – l’esclave de la boisson. Et puis, elle avait trouvé un travail, était devenu la propriétaire des lieux, elle n’avait pas retrouvé l’amour mais elle ne s’en portait pas si mal. Et surtout, oui, surtout, elle avait tenté d’oublier l’ancienne Eden, qu’elle était avant, celle qui avait rendu sa sœur tellement honteuse. Or, voilà que Maylis se pointait sous son toit pour lui rappeler ce qu’elle avait été. Elle était le symbole d’un passé de débauche. Et la revoir dans sa vie, lui faisait … De la peine ? Probablement oui.

Bon et maintenant, qu’était-elle sensée faire ? Faire chauffer du lait, pour le breuvage typiquement moldu qu’elle s’apprêtait à préparer. Oui mais après ? Cette rencontre n’était pas prévue puisqu’on lui avait fait signer un papier où elle était obligée de déclarer qu’elle ne chercherait jamais à voir l’enfant. Et aujourd’hui, elle avait dix ans, elle avait … Bordel, Eden n’y connaissait rien en enfants et surtout, elle ne connaissait rien de Maylis. Etait-elle allergique à quelque chose ? Quel était son plat préféré ? Avait-elle des habitudes, des rituels avant de s’endormir ? C’était tant de choses auxquelles Eden ne pouvait pas répondre. Non, elle en était incapable et comme tout ce qui échappait à son contrôle, cela la perturbait. Oui, elle était perturbée plus qu’elle n’aurait jamais pu l’avouer. Bordel ! Elle n’était pas prête. Si encore on l’avait prévenue et qu’elle avait pu s’y préparer, elle ne disait pas mais là … Là … Nom de Dieu, elle n’avait jamais eu d’enfants, c’était toujours Jenna qui s’occupait de ses mômes, même si Eden passait du temps avec eux. Et surtout, elle n’avait jamais eu l’instinct maternel. Oh, elle pensait être une seconde fois mère un jour, mais avant ça il aurait d’abord fallut qu’elle devienne adulte dans sa tête, malgré ses presque trente ans. Que pouvait-elle faire d’un enfant alors que dans sa tête, elle était presqu’aussi mature que la gamine de dix ans. Ouh, elle allait le choper ce McAlister et lui faire la peau.

La jeune femme sembla revenir à elle quand le lait se mit à bouillir, annonçant qu’il était chaud. Oui, elle l’avait volontairement fait chauffer de manière moldue afin qu’elle prenne le plus de temps possible pour réfléchir. Versant le lait avec le chocolat dans une tasse, elle y ajouta une cuillère et retourna dans la salle, au bar, là où se tenait l’enfant avec une tête … dépitée ? Oh. Donc la lettre contenait bel et bien les informations qu’Eden avait eu peur de lui donner. Se mordant la lèvre, la jeune femme prit cependant son courage à deux mains, pour se rendre au bar et posait la tasse fumante devant la jeune Maylis. Allez, elle pouvait le faire. « Voilà pour toi. Attention c’est très chaud ». Oh … Serait-ce une attention maternelle ? Pas vraiment non, quand on sait qu’elle faisait probablement ça avec la moitié des élèves de Poudlard, pour ne pas dire tous. Alors bon, ce n’était finalement pas volontaire. Inspirant profondément, elle se décida cependant à poursuivre. « Est-ce que … tu as des questions à me poser ? ». Oui, même si elle n’était pas sûre de pouvoir lui répondre. Pas sûre du tout même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 27 Jan - 1:17


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Cette avait surement eu l’effet tant attendu par cet homme qui venait de l’abandonné. Oui il a surement dû se dire quand y allant fort, Maylis ne voudrait plus le voir. Pourtant il était sa seule famille, enfin à présent il y avait cette femme qui d’après son père, enfin cet homme, était sa mère. Maylis était totalement perdu, mais vraiment ! Elle ne savait plus où donner de la tête. Perdu vous dis-je ! Elle avait cette lettre devant elle, elle avait envie de l’écraser entre ses doigts, pourquoi pas la brûler, mais c’était la seule preuve à présent qu’elle avait eu ses dix dernières années des parents qui l’avaient aimé, enfin plus sa mère adoptive que son père à vrai dire … Qu’importe, elle avait remis la lettre dans son enveloppe. Cette femme … Eden, ne devait pas savoir que son père ne l’aimait pas, enfin qu’importe après tout, elle avait l’air d’être au courant de bien plus de chose que Maylis.

Elle venait de revenir, lui tendant une tasse avec du chocolat chaud. « Voilà pour toi. Attention c’est très chaud ». Lui adressant un sourire, plus pour dire merci qu’autre chose, elle passa ses mains autour de la tasse. A vrai dire, elle n’avait pas trop envie d’adresser le moindre mot, de peur que sa voix ne la trahisse. Elle était tout de même touché, déçu, triste. Elle n’avait vraiment pas envie de montrer toutes ses émotions à sa mère. Sa mère … Rha, mais comment devait-elle appeler les personnes qui l’avaient gardé durant ses dix dernières années ? Et puis elle devait l’appeler comment ? Madame … Eden … Maman ! Maman ? Sa mère, sa vraie mère se trouvait devant elle. Elle aurait aimé pleurer là maintenant. Puisqu’elle ne savait pas comment réagir face à cette situation. Mais au lieu de ça, elle leva ses yeux et écouta ce qu’elle lui demander. [colo=palevioletred]« Est-ce que … tu as des questions à me poser ? »
Des questions ? DES QUESTIONS ! Maylis était vraiment … choquée. Oui sans doute. Si cet homme disait la vérité, cette femme, Eden était sa mère. Alors oui je pense que Maylis a plusieurs questions à lui poser. Seulement une seule lui brûler les lèvres. Une seule et pourtant nécessaire.

~ Une seule pour le moment …

Elle ne savait pas comment abordée la question. Pourquoi ? Quand … Oui non ça elle le savait. Mais pourquoi oui ! Par manque de ressources ? Par manque d’affections ? Maylis n’en savait rien, elle se posait plusieurs questions, seulement elle se concentra un minimum et finit par se racler la gorge, essayant de ne pas se trahir elle-même.

~ Pourquoi m’avait-vous abandonné, il y a dix ans ?

Elle la fixait droit dans les yeux, cherchant un geste, une réaction. Maylis observe beaucoup. Donc il va falloir avoir les mots justes afin de lui faire comprendre que ce n’était absolument pas contre elle. Que tout ce qui se passe en ce moment même n’est absolument pas sa faute … ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 27 Jan - 1:37



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Bon. L’heure des questions avait sonnée, c’était bien ça ? Eh bien on pouvait dire qu’Eden était loin d’être prête à y répondre. Merde quoi, elle n’avait même pas prévu qu’un jour cette rencontre aurait lieu et maintenant elle était censée répondre à des questions sur pourquoi elle avait abandonné cette enfant ? Mais elle-même n’était pas sûre de le savoir puisqu’à la base elle avait voulu la garder. Oui, si son petit ami ne s’était pas barré en chemin, elle aurait gardé sa fille et elle l’aurait élevée, malgré son très jeune âge ; Le fait que personne en plus ne connaissait l’existence de Maylis n’aidait pas vraiment Eden. La seule qui en connaissait l’existence était Jenna et … Eh bien elle était un peu morte alors pour les conseils il faudrait repasser. Bordel mais dans qu’elle galère est-ce qu’on l’avait encore mise ? Qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire maintenant ? D’ailleurs était-ce vraiment légal ce qu’il venait de faire ? En même temps elle ne pouvait pas alerter les services sociaux, elle n’allait pas foutre l’enfant dans un orphelinat, ce n’était décemment pas humain. Sauf que bon … Elle n’était pas prête à gérer tout cela. Ah … Pauvre fille.

La belle Eden était tout de même impressionné par l’enfant. Elle était forte, bien plus forte qu’elle. A sa place, Eden se serait sans doute mise à pleurer. Déjà que dans l’immédiat elle avait très envie de fuir, à la place de la petite fille elle aurait fondu en larmes. Mais bon en même temps elle n’était pas à la place de la petite fille, qui semblait être bien forte. Bon, quoi qu’il en soit, forte ou pas forte, elle devait sans doute avoir des tas de choses à lui demander maintenant qu’elle savait qui elle était pour elle et c’était bien naturel n’est-ce pas ? « Une seule pour le moment … ». Oui une seule et Eden, malgré le fait qu’elle était bien souvent à côté de la plaque, se doutait bien de laquelle il s’agissait. Alors elle se mordit la lèvre en attendant d’entendre ce qu’elle ne voulait surtout pas entendre. Mais même si elle ne voulait pas l’entendre il était bien naturel que l’enfant se pose la question et elle ne pourrait pas lutter bien longtemps contre ça. « Pourquoi m’avait-vous abandonné, il y a dix ans ? ».

Le cœur d’Eden se mit soudain à battre bien plus vite. Bien trop vite même. Oui, voilà c’était exactement la question qu’elle ne voulait pas entendre. Se redressant, elle attrapa un torchon pour nettoyer, d’un geste purement nerveux, pour s’occuper les mains. « Je n’étais pas quelqu’un de bien et tu méritais que quelqu’un de bien s’occupe de toi. Tu méritais d’avoir une belle vie et je n’aurais pas pu te l’offrir ». Oui … Mais encore ? Il était quasiment sûr que la petite fille en attendait quand même un peu plus, des explications, il ne fallait pas exagérer là non plus. « J’aurais dû te garder. Je le voulais. Mais quand je t’avais dans le ventre depuis cinq mois, mon fiancé … ton papa, m’a abandonnée. A l’époque j’avais un petit faible pour l’alcool. Alors je ne pouvais pas te garder, pas toute seule. Je n’y serais pas arrivée et ce n’était pas une vie pour élever un bébé. Alors j’ai préféré chercher une famille qui t’aimerais et avec qui tu aurais tout ce que tu voulais. Je vois aujourd’hui que je me suis trompée mais je pensais vraiment bien faire à l’époque ». Oui, voilà, comme ça c’était dit. C’était suffisant, pour les explications ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Jeu 31 Jan - 11:27


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Maylis n’avais en effet qu’une seule question pour le moment, seulement elle en était sûr, une seule ne suffirait pas à rattraper ce temps perdu. Car oui, maintenant qu’elle avait trouvé … sa vraie mère … elle ne comptait absolument pas partir. Son père, ce McAlister avait donc gagner n’est-ce pas ? Il voulait que Maylis reste ici, qu’il l’abandonne. Seulement une chose était sûr, Maylis n’oublierais pas. Non a dix ans, cette gosse à un sale caractère, et elle n’oubliera jamais qu’elle l’a abandonné, pour son bien ou non. « Je n’étais pas quelqu’un de bien et tu méritais que quelqu’un de bien s’occupe de toi. Tu méritais d’avoir une belle vie et je n’aurais pas pu te l’offrir ». Elle n’était pas une personne bien ? Sérieux. On change. Les personnes peuvent changer, elle n’avait juste pas la volonté de le faire, elle ne voulait pas de Maylis, surement parce qu’elle lui rappelait trop son compagnon. Oh mais oui et son père dans tout ça ? « J’aurais dû te garder. Je le voulais. Mais quand je t’avais dans le ventre depuis cinq mois, mon fiancé … ton papa, m’a abandonnée. A l’époque j’avais un petit faible pour l’alcool. Alors je ne pouvais pas te garder, pas toute seule. Je n’y serais pas arrivée et ce n’était pas une vie pour élever un bébé. Alors j’ai préféré chercher une famille qui t’aimerais et avec qui tu aurais tout ce que tu voulais. Je vois aujourd’hui que je me suis trompée mais je pensais vraiment bien faire à l’époque ». Ouais bah adieu le papa dans ce cas. Donc les doutes étaient bien là. Pour Maylis, elle l’avait abandonné seulement parce qu’elle lui rappelait son ancien compagnon, rien de plus.

Tout ce qu’elle voulait ? Oh ça oui ! Maylis a vraiment eu tout ce qu’elle voulait. Seule enfant, ses parents avaient cédé aux moindres de ses caprices. Donc oui elle avait eu une belle vie. Mais elle ne l’avait pas passé avec sa vraie mère. Elle devrait lui en vouloir, non … elle lui en voulait !

~ Ma vie jusqu’ici n’a pas été malheureuse, loin de là, elle était plutôt belle, jusqu’à ce que ma mère ne meurt et que plusieurs évènement arrive, mais savoir que j’ai été abandonné dès ma naissance, ne me réjouis pas vraiment. Certes, je devrais être heureuse d’avoir eu une belle vie, mais j’aurais préféré la passer avec mes vrais parents … surtout quand on voit ce que mon soit disant père vient de faire.

Cette fille m’étonnera toujours, si seulement Ashley pouvait parler aussi bien. Pourtant cette gosse n’avait que dix ans. Sa mère, celle qui était morte, lui avait enseigné les arts de la vie. Comment s’adresser à une personne, comment se comporter, se tenir. Regardant la jeune femme, en portant sa tasse de chocolat chaud, elle but une gorgé.

~ C’est parce que vous ne m’aimiez pas que vous m’avait abandonné … Que je vous faisiez rappeler votre fiancé ? Ni avait-il donc personne qui pouvait vous aidé à m’élever ? Votre mère ?

Une femme ne peut être seule au monde, il y avait forcément quelqu’un pour la soutenir ? De la famille, sa mère ? Non personne … Maylis semblait à présent triste. Triste de n’avoir grandi avec sa mère, triste d’avoir été abandonné une seconde fois. Ni avait-il donc personne qui voulait d’elle ?

~ On vient une nouvelle fois de m’abandonner, personne ne veut de moi …

La petite fille qui était forte jusqu’à présent craquer. Et plusieurs larmes roulèrent sur ses joues. Personnes ne l’aimait, était-elle si méchante que ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Sam 2 Fév - 22:38



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

La jeune femme était réellement troublée par sa rencontre avec son enfant. Elle qui avait déjà quelques soucis comportementaux, se retrouvait là face à une situation qu’elle n’arrivait pas à gérer. Non, elle n’y parvenait pas réellement. Peut-être qu’une personne normale aurait fui ses responsabilités. Peut-être aussi qu’une personne normale se serait assis à côté de l’enfant, l’aurait prise dans ses bras et lui aurait demandé pardon. Elle ne savait pas pour la bonne et simple raison qu’elle n’était pas normale. Et elle ne savait pas comment réagir. C’était trop compliqué pour elle, tout ce cirque. Et ça l’étouffait sérieusement. Elle ne se sentait plus à sa place, dans son propre bar et elle aurait tellement aimé prendre ses jambes à son cou … Malheureusement elle ne le pouvait pas. C’était tout de même bien de noter qu’elle avait la présence d’esprit de se rendre compte qu’elle ne pouvait pas s’en aller et laisser la petite Maylis ici toute seule. Elle venait d’être abandonnée par celui qu’elle avait toujours cru son père. Et elle dans tout ça … Elle ne savait même pas qu’elle place se donner dans cette histoire. Elle qui avait toujours du vivre avec le regret d’avoir abandonné son enfant … Et maintenant qu’elle la retrouvait, elle était qui pour elle ?

« Ma vie jusqu’ici n’a pas été malheureuse, loin de là, elle était plutôt belle, jusqu’à ce que ma mère ne meurt et que plusieurs évènement arrive, mais savoir que j’ai été abandonné dès ma naissance, ne me réjouis pas vraiment. Certes, je devrais être heureuse d’avoir eu une belle vie, mais j’aurais préféré la passer avec mes vrais parents … surtout quand on voit ce que mon soit disant père vient de faire ». Oh ! Bon au moins, ça c’était une bonne nouvelle. Elle avait eu une belle vie. Mais Eden eu un pincement au cœur. Non pas parce que la mère de Maylis avait été tuée – comme sa sœur d’ailleurs, Maylis et Ashley avaient ça en commun – mais parce que c’était elle, qu’elle appelait maman. Et Eden, être particulièrement égoïste quand elle s’y mettait, ne put s’empêcher de se dire que dans une autre vie, si tout c’était passé comme prévu, c’était elle, qu’elle aurait dû appeler maman. « C’est parce que vous ne m’aimiez pas que vous m’avait abandonné … Que je vous faisiez rappeler votre fiancé ? Ni avait-il donc personne qui pouvait vous aidé à m’élever ? Votre mère ? ». Ah oui, nous y voilà. Si elle ne l’aimait pas ? Etait-il seulement possible de ne pas aimer un enfant que l’on avait porté pendant neuf mois ? Elle en doutait. Elle l’avait aimé avant même qu’elle ne vienne au monde et s’en séparer n’avait jamais été facile. « Mon père m’a abandonné que j’étais enfant. Et ma mère m’a abandonnée durant mon adolescence. Quant à ma sœur, elle avait elle-même deux enfants. Et puis, tu as été conçue dans le fin fond de la Russie tu sais. Alors … Non il n’y avait personne ». Et pourtant, Dieu savait que Bailey l’aurait sûrement aidé à l’élever. Mais elle ne voulait pas imposer cela à sa sœur qui l’avait déjà élevée elle. Pourtant, elle aurait dû savoir ce que ça faisait que d’être abandonné par ses parents. Un cercle sans fin.

« On vient une nouvelle fois de m’abandonner, personne ne veut de moi … ». Oh. Oh, oh … Elle le sentait mal là et … Eh bien voilà, la petite se mit à pleurer. Prise de panique, Eden ne sut pas trop comment réagir. Elle n’avait pas l’instinct maternel. Elle n’avait pas l’instinct de compassion tout court. Figée comme une statut de glace, il lui fallut plusieurs secondes avant de réagir. Contournant le bar elle vint s’assoir sur la chaise haute à côté de Maylis. Bon. Bien. Première approche, check. Et maintenant ? Posant finalement la main sur l’épaule de la petite fille, incapable d’en faire cependant plus, Eden réfléchir un instant et puis … « Eh bien, je ne suis pas la meilleure des personnes et je ne sais pas ce qu’être mère veut dire mais … Eh bien, si tu ne veux pas je comprendrais, mais si tu veux, tu peux rester ici avec moi. Je ne t’abandonnerais pas une seconde fois … ». Mal à l’aise face à toutes ses larmes, Eden avait bien envie de disparaitre sous terre. Il lui fallait faire diversion et vite … Et soudain, elle tiqua enfin à ce qu’avait dit la petite fille plus tôt. Des évènements qui sont arrivés ? Quels évènements ? « De quels évènements tu parlais, tout à l’heure ? ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 3 Fév - 22:42


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Il n’y avait donc personne qui aurait pu l’aider à s’occuper d’un enfant. Ses parents l’ont abandonné. Lorsque Maylis pensa à ça, elle eut un pincement au cœur. Parce qu’au final elle aussi on l’abandonné. Puis savoir que ses dix dernières années, n’ont été qu’une vague tromperie. Elle avait vécu dans un monde qui n’était pas le sien, aux côtés de personne qui n’était même pas ses parents. Maylis venait tout simplement de craquer, laissant libre court à ses émotions, ses sentiments. Qu’avait-elle fait pour mériter ça ? Elle n’avait rien demandé elle ! Pourquoi cet homme l’a laissé dans ce bar toute seul, se retrouvant face à la réalité. Parce qu’au final, elle aurait souhaité que la femme qui s’est occupé d’elle durant ses dernières années, soit là, à ces côtés. Sans doute qu’elle vivrait encore chez elle, avec … ses inconnus. Non vraiment ! Ce n’était pas des inconnus, Maylis les connait plus que n’importe qui. Ils étaient sa famille, néanmoins pas la seule. Car apparemment, si Maylis écouter cette femme, Eden. Elle en avait une autre de famille. Sa mère, sa vraie mère se tenait devant elle, puis Maylis à entendu parler de deux enfants. Elle avait donc des cousins ou cousines. Comment est-ce que la famille d’Eden pourrait l’acceptait. L’accepteront t-elle ? Portant ses mains à son visage, elle cacha ses yeux, les frottant au passage. Pourtant ses larmes coulèrent toujours autant.

Elle ne s’attendait néanmoins pas au fait qu’Eden s’approche et s’assoit à côté d’elle. Maylis pensait réellement que cette femme ne voulait rien savoir d’elle. Pourtant ce qu’elle lui dit, eu l’effet de rassurer Maylis. La jeune femme venait de poser sa main sur l’épaule de Maylis. Aussitôt la petite fille leva la tête vers la jeune Eden. Les yeux rouges, l’air triste, elle la regardait.

« Eh bien je ne suis pas la meilleure des personnes et je ne sais pas ce qu’être mère veut dire mais … Eh bien, si tu ne veux pas je comprendrais, mais si tu veux, tu peux rester ici avec moi. Je ne t’abandonnerais pas une seconde fois … »

A ce moment-là, n’importe qui aurait pu voir la flamme, la lueur qui se réveilla dans les yeux de Maylis. Sans doute l’espoir que quelqu’un l’aime enfin, que quelqu’un s’occupe d’elle. Puis en ce moment même, elle se trouvait avec sa mère, sa vraie mère … Séchant les dernières larmes qui venaient de coulaient sur ses joues, elle releva la tête lorsqu’Eden lui adressa une nouvelle fois la parole.

« De quels évènements tu parlais, tout à l’heure ? »

Maylis ne voyait pas l’intérêt de cette question, m’enfin si ça pouvait lui faire plaisir. Elle fronça les sourcils et lui répondit.

~ Eh bien après la mort de … Faut que je l’appelle comment la dame qui m’a élevé ses dix dernières années ?

Non parce qu’elle ne savait toujours pas qu’elle était le rang de tout le monde aujourd’hui. Enfin si peut-être celui de son ancien père. Puisqu’elle ne le considérer pas comme quelqu’un faisant partie de sa famille. La femme qui avait pris soin d’elle était morte. Il ne restait plus qu’Eden qui petit à petit gagner la confiance de Maylis.

~ A vrai dire, après l’accident de voiture, elle est morte lors d’un accident de voiture, bah les choses ont changé. J’ai surpris la gouvernante fouiller dans les affaires de ma mère adoptive, je me tenais dans le hall de la maison, et j’étais énerver, sauf qu’au moment où je voulais me dirigeait vers elle, le lustre du Hall, s’est écraser au sol. Je ne sais encore aujourd’hui comment il est tombé ….

Maylis était comme ailleurs, se remémorant la scène, elle se souvenait de ce moment comme s’il s’était passé hier. Elle avait été en colère contre cette femme. De quels droits osait-elle toucher des affaires qui ne lui appartenaient pas ? Maylis se tenait face à Eden, seulement elle ne la regardait pas vraiment. Elle avait plutôt le regard baissé et regardait plutôt vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Lun 4 Fév - 9:26



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021



La belle Eden, un délicat sourire au coin des lèvres, semblait vraisemblablement tenter d’apaiser la petite fille. Pourtant, on pouvait dire qu’elle s’y prenait terriblement mal. Mais n’étant pas très tactile et encore moins câline, elle ne savait simplement pas comment s’y prendre pour cajoler l’enfant. Elle n’avait jamais été face à une situation telle que celle-ci. Bailey, elle, aurait su s’y prendre. Mais elle, elle était vraiment nulle. C’était d’ailleurs sans doute pour cette raison que William et Ashley avaient tellement mal prit au début qu’elle s’occupe d’eux. Incapable de montrer ses émotions, la demoiselle s’y prenait également terriblement mal pour les consoler. Elle avait beau essayer du mieux qu’elle pouvait, il n’y avait rien à faire, elle s’en sortait relativement mal. C’était peut-être l’intention qui comptait, il n’empêchait que son intention était vraiment … ratée. Et s’il lui était tellement difficile de consoler l’enfant, c’était peut-être aussi sans doute parce qu’un jour, elle avait été dans la même situation. Elle avait pleuré des nuits entières quand son père l’avait abandonné. Et quand sa mère était partie à cause de la grossesse de Bailey, elle s’était faite abandonnée une seconde fois. Il était donc normal que la petite fille réagisse ainsi et Eden le comprenait fort bien. Par contre pour ce qui était de la consoler, à part une main sur son épaule, elle ne pouvait rien faire pour elle. Vraiment rien … La petite fille sécha pourtant ses larmes et leva les yeux sur elle. Une première victoire ? Allez savoir, peut-être bien.



« Eh bien après la mort de … Faut que je l’appelle comment la dame qui m’a élevé ses dix dernières années ? ». Bonne question. Cette femme avait élevé cette enfant et Eden ne pouvait pas lui dire de l’appeler autrement que maman. Après tout, c’était elle, sa véritable mère. Si Eden était effectivement sa mère biologique, ça s’arrêtait là. Pour l’instant du moins. Mais la génétique n’avait aucune influence sur les liens du cœur et pendant dix ans, cette femme avait réellement été sa mère ce qu’Eden n’avait jamais été finalement. Alors oui, elle était sa mère, il n’y avait aucun doute la dessus et elle pouvait bien l’appeler comme telle. Alors, pour toute forme de réponse, la demoiselle se contenta simplement de hausser les épaules. « A vrai dire, après l’accident de voiture, elle est morte lors d’un accident de voiture, bah les choses ont changé. J’ai surpris la gouvernante fouiller dans les affaires de ma mère adoptive, je me tenais dans le hall de la maison, et j’étais énerver, sauf qu’au moment où je voulais me dirigeait vers elle, le lustre du Hall, s’est écraser au sol. Je ne sais encore aujourd’hui comment il est tombé ….». Je, tu, quoi ? Oh ! Un lustre qui tombait du ciel, ce n’était pas un événement anodin ! Surtout quand on savait que Maylis était finalement la fille d’une sorcière, n’est-ce pas.



Se redressant sur sa chaise, Eden relâcha sa fille pour se tenir bien droite. Croisant les jambes un instant, elle fixa le mur derrière Maylis, comme si elle semblait réfléchir. En réalité, elle ne réfléchissait pas, elle ne regardait juste jamais les personnes à qui elle parlait dans les yeux quand elle s’adressait à eux. Soupirant finalement – bon dieu, en plus d’être celle qui devait annoncer à cette gamine qu’elle était adoptée, voilà qu’elle devait lui révéler sa nature – elle fixa la tasse de Maylis avec un intérêt déconcertant. « En fait, si ce lustre est tombé parterre, c’est à cause de toi ». Oui, voilà qui était dit. La colère, la magie, la manifestation, tout ça. Bon Maylis ne devait rien comprendre, mais ça … « Tu es une sorcière, comme moi. C’est pour ça que ce lustre est tombé. Ta colère à déclenché ta magie. Qui s’est déclenchée très tard d’ailleurs, mais mieux vaux tard que jamais, n’est-ce pas ? ». Pauvre Maylis, qui allait sûrement se dire que son père l’avait ramenée chez une folle furieuse … Et elle n’avait peut-être pas tord de penser cela, c’était bien ça, le pire dans cette histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Mar 5 Fév - 3:48


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

Maylis venait de lui avouait un des évènements qui était arrivé suite à la mort de sa mère. Mais plusieurs petits évènements s’était passé dans cette maison. Pour Maylis, son père adoptif et cette gouvernante incompétente, la raison était simple. La maison était hantée, voilà tout. Il n’y avait pas eu d’autres explications. Même si Maylis devait trouvait tout ça bizarre. Puisqu’à chaque fois qu’il y avait eu quelque chose c’était sous l’effet de sa colère. « En fait, si ce lustre est tombé par terre, c’est à cause de toi ». Et voilà qu’Eden sa mère biologique lui disait que tout ça avait été sa faute. Non mais elle pensait sérieusement qu’elle allait la croire. Elle n’avait rien fait. Même si c’est vrai qu’elle avait pensé à tuer cette gouvernantes qui pour elle n’avait pas sa place dans la famille. Mais elle n’avait jamais rien fait à ce lustre. « Tu es une sorcière, comme moi. C’est pour ça que ce lustre est tombé. Ta colère à déclencher ta magie. Qui s’est déclenchée très tard d’ailleurs, mais mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ? » Hein ? Non mais elle était complétement folle ! Ce n’était pas possible. Les sorcières n’existent que dans les livres et les films n’est-ce pas ? Elle était en train de se foutre d’elle !

~ Et je suis censée te croire ? Les sorcières, la magie … Ça n’existe que dans les livres, ce n’est pas réel …

Maylis ne connait absolument rien du monde qui l’entoure et encore moins ses origines. Elle non elle ne croyait absolument pas ce que lui disait sa mère. Mais alors pas du tout même. Seulement elle n’avait pas tort, enfin pour ce qui est de sa colère. C’est dernier temps elle avait vraiment un sale caractère. Au fond d’elle, une partie d’elle voulait croire Eden, mais une toute petite partie. Mais si tel était le cas … Oh Non ! Prise d’angoisse, son cœur battis plus vite que la normal. Ce jour … Dans ma voiture … Sa mère, son père, elle a l’arrière de la voiture … Sa colère, le fait que personne ne veuille l’écoutait …

~ C’est moi qui ai tué ma mère adoptive … Je suis une monstre !

Repartant en sanglot, elle se souvenait de ce moment comme si c’était hier. Seulement elle préféra ne pas s’attardait la dessus. Cette femme mentait. La magie ça n’existe pas ! Ce n’était tout simplement pas possible, rien dans tout ça n’était réel. Bientôt elle se réveillera. Oui elle se réveillera dans la voiture. Son père devant, sa mère à ses côtés. Tout ça n’était qu’un mauvais rêve, ce n’est pas réel.

~ Vous mentez ! Ce n’est pas vrai … La magie ça n’existe pas, je n’ai pas tué ma mère, ce n’est pas moi … Je suis en train de rêver, ce n’est pas possible !

La petite venait de descendre de son tabouret, complétement déboussoler. Ou était-elle ? Que faisait-elle ? Pourquoi ne se réveillait-elle pas ? Pourquoi tout ceci ne prenait pas fin. Pincez là ! Elle pleurait toujours ! Elle ne faisait pas les cents pas, mais elle avait pris sa tête entre ses mains. Elle pleurait toujours et encore …
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Dim 10 Fév - 10:51



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Il était clair, en cet instant que la belle Eden était furieuse contre le père adoptif de la petite Maylis. Et pour cause … Qu’elle idée de l’abandonner ici sans rien lui dire ? Déjà qu’il ne lui avait pas dit la vérité sur l’identité d’Eden, voilà qu’en plus maintenant elle devait lui expliquer qu’elle était sa véritable nature. Allons-y, c’est partit pour un deuxième round. Mon dieu … Mais Eden se tapait vraiment tout le sale boulot en fait. C’était quoi, une façon de se venger ? Elle rattrapait en une soirée ce qu’elle n’avait pas vécu à ses côtés en dix ans ? Diantre ! Bon. Et maintenant, comment elle était sensée apprendre à une gamine de dix ans ce qu’elle était sans la faire complétement flipper ? Surtout en sachant qu’elle avait vécu dans un monde entièrement dépourvu de magie. Il n’y avait pas quelqu’un qui voulait prendre sa place à tout hasard ? Parce que là tout de suite, elle aurait bien aimé mourir plutôt que de devoir avoir cette conversation. Ca lui paraissait encore plus bizarre que de parler contraception avec Ashley, c’était pour dire !

« Et je suis censée te croire ? Les sorcières, la magie … Ça n’existe que dans les livres, ce n’est pas réel … ». Ah bien, elle la tutoyait déjà ? C’était du joli. Bon, en même temps, elle était sa mère. Techniquement parlant. Bon Dieu ! Toute cette situation était bien trop compliquée à son gout. Fronçant les sourcils, Eden secoua la tête. « Je t’assure, tout est réel. Il n’y a rien d’inventé. D’où crois-tu que les histoires partent ? ». Mais la petite fille semblait ne pas vouloir l’entendre. Elle semblait avoir compris quelque chose et Eden sentait qu’elle n’allait pas franchement aimer. Haussant un sourcil, elle attendit qu’elle reprenne la parole. « C’est moi qui ai tué ma mère adoptive … Je suis une monstre ! ». Eden secoua la tête. Elle aurait aimé dire à la petite fille que ce n’était pas vrai, que ce n’était qu’un accident. Seulement elle ne la laissait pas placer un seul mot. Fronçant les sourcils de contrariété, Eden se contentait donc de marmonner dans sa barbe. Elle se calma cependant bien vite quand elle constata que la petite fille pleurait. « Vous mentez ! Ce n’est pas vrai … La magie ça n’existe pas, je n’ai pas tué ma mère, ce n’est pas moi … Je suis en train de rêver, ce n’est pas possible ! ». Posant une main sur son épaule, une nouvelle fois pour essayer de la calmer, elle attendit que la crise de larmes ne se calme avant de reprendre la parole. Elle venait de subir un choque et elle ne voulait pas encore d’avantage enfoncer le clou. Comme quoi parfois, elle était capable de faire les choses de manière intelligente vous voyez. « Tu devrais peut-être aller dormir et on reparlera de tout ça demain ? Qu’est-ce que tu en penses ? ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Mer 13 Fév - 10:42


C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.


Vendredi 29 octobre 2021
Eden & Maylis

La petite fille venait totalement de perdre la tête. La nouvelle avait fait l’effet d’une bombe. Jamais elle n’aurait cru que la magie exister … Bien entendu je ne dis pas qu’elle y croit. Non, non elle pense seulement qu’elle est en train de rêver. Oui elle rêve debout, il n’y a pas d’autre explication à cela. Non parce qu’aller dire à une gosse de dix ans que tout ce à quoi elle a aspiré et faux ! Toutes ses croyances sont fausses ou presque … Elle débiter un grand nombre de parole ne laissant malheureusement pas le temps à Eden, sa mère, pour en placer unes. Elle était complétement déboussolé. Mais comment devait-elle réagir ? Son père venait de l’abandonner, elle venait d’apprendre que les personnes qui jusque-là étaient ses parents ne l’étaient pas, qu’elle avait une mère, une vraie et que la magie exister … Sérieusement, vous ne croyez pas que ça en fait beaucoup ? « Je t’assure, tout est réel. Il n’y a rien d’inventé. D’où crois-tu que les histoires partent ? » Ah bah ça, elle aurait aimé dire des livres, comme toutes informations. Seulement pour tout vous dire, elle n’avait absolument pas fait attention aux moindres mots qu’avaient prononçait Eden.

Sa mère, venait de poser sa main sur l’épaule de la petite. Cette dernière pleurée à n’en plus finir. Elle finit par s’arrêtait bien des minutes plus tard. Et maintenant ? Qu’est-ce qu’elle allait faire ? Qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire ? « Tu devrais peut-être aller dormir et on reparlera de tout ça demain ? Qu’est-ce que tu en penses ? » Dormir ? Oui c’est sans doute une bonne idée. Seulement elle avait tellement dormis durant ce long voyage … En reparler ? Oh Dieu ciel non ! Ou alors pas avant un bon moment. Puis elle ne croit que ce qu’elle voit de toute manière. Mais si elle avait raison, si sa mère avait raison, elle avait bel et bien tué sa mère adoptive.

~ Oui bonne idée … Mais ou est-ce que je vais pouvoir passé la nuit ? Je ne connais pas cet endroit, je ne sais même pas où je suis …

Perdue ? Oui totalement ! Passant sa main sur ses joues, elle essuya ses larmes. Elle frotta ses yeux qui avait rougit et regarda Eden. Bien et maintenant ? Elle lui avait déjà dit que si Maylis voulait rester, elle le pouvait. La réponse n’avait pas été difficile, elle n’avait plus personne, elle devait rester avec Eden. Elle devait rester avec sa mère …
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier confirmé
avatar





• Crédits Kit : Shyia & Tumblr
• Parchemins écrits : 278


lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   Mer 20 Fév - 7:20



C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Vendredi 29 octobre 2021

Bon. En toute honnêteté, pour l’heure, Eden cherchait simplement à se débarrasser de Maylis. Et pour cause, elle avait besoin de réfléchir toute seule à quoi faire maintenant. Cette histoire allait devenir un cauchemar juridique maintenant. Il allait bien falloir qu’elle déclare que la môme était chez elle. Bordel ce qu’elle détestait le père adoptif de la môme. Si elle le choppait un jour, elle lui ferait la peau je vous prie de me croire ! Mais bref, pour l’instant la seule idée qui lui venait en tête c’était d’envoyer la gamine dormir pour être sûre d’avoir la paix jusqu’au lendemain matin … « Oui bonne idée … Mais ou est-ce que je vais pouvoir passé la nuit ? Je ne connais pas cet endroit, je ne sais même pas où je suis … ». Ah oui. Pas bête. Enfin. Eden balaya la réplique d’un signe de la main et se contenta de hausser les épaules. « On s’en fiche où tu es. Tu vas dormir dans le lit de ta cousine, elle n’est pas là, elle ne râlera pas. Viens avec moi, je vais te montrer où c’est. Je monte tes affaires, prends juste ton sac à puces ».

Sans lui laisser le temps d’en placer une, Eden attrapa les affaires de la gamine et l’obligea à la suivre jusqu’en haut, dans l’appartement rattaché aux Trois-Balais. La conduisant directement à la chambre d’Ashley, sans prendre la peine de lui montrer les autres pièces, Eden l’accompagna jusqu’au lit de sa dite cousine et posa sa valise au pied du lit. « Bon … Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où me trouver. N’hésites surtout pas ou … appelle moi, si tu as un problème ». Se balançant sur ses pieds d’avant en arrière d’un geste nerveux, la jeune femme finit par accorder un sourire à la petite fille qui devait sûrement avoir besoin d’être rassurée. Pauvre gamine qui devait être totalement perdue, elle n’avait pas hérité de la meilleure mère qu’elle aurait pu espérer. Sans doute aurait-elle-même préféré être avec sa mère adoptive en ce moment. « La salle de bain est au bout du couloir si jamais. Ma chambre est à côté. Si jamais tu as besoin n’hésites pas à venir me réveiller. Bonne nuit Maylis. Passe une bonne nuit ». Une bonne nuit … Comme si cette pauvre gosse allait pouvoir passer une bonne nuit, sérieusement !

RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






lumos maxima


MessageSujet: Re: • C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

• C'est quoi ce truc ? Un enfant Eden, un enfant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Contes de Beedle le Barde :: Lumos Maxima V.03-