AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Lun 25 Fév - 8:42



FUNERAILLES DES ROGERS



RP COMMUN ouvert aux proches et amis des Rogers


MERCREDI 03 NOVEMBRE 2021


Quelques heures avant l’Enterrement
Villa des Rogers
Cornouailles
Royaume-Uni.


De sombres nuages obscurcissaient le ciel étendant son ombre sur la Cornouailles. L’air était lourd et humide et une légère brise s’était levée. Aucun doute, la pluie n’allait par tarder à choir. Cette journée était fraîche, signe que le Grand Froid ne tarderait point cette année… Tout en à mes songeries, je me préparais doucement pour l’événement qui allait se dérouler dans quelques heures. En effet, aux alentours de quatorze heures heure locale se déroulerait l’Enterrement de mes parents et de ma sœur Trish. Je ne voulais guère y assister mais je me devais de le faire car c’était moi qui allais faire un discours, un éloge funèbre pour mes parents… Heureusement qu’Ashley était près de moi, chose que j’étais fier d’avoir accompli. Oui, j’avais réussi à demander à sa tante Eden Willem-Sparks si elle pouvait venir m’accompagner afin de me soutenir pour l’enterrement de ma famille. Donc nous avions pris le portoloin qui nous avait mené jusqu’à chez moi… Mais que fut la surprise de ma petite amie lorsqu’elle découvrit dans quel milieu je vivais réellement ? Je sais que je n’aurais jamais du lui cacher cette partie de ma vie, mais n’oubliez pas que lorsque vous naissez dans la richesse abondante, vous avez la peur bleue de vous faire avoir par la personne que vous choisissez. Bref, nous allions en parler plus tard, donc reprenons le court de notre narration… Je me vêtis d’un costume noir, très classe signé Dolce Et Gabbana, je mis ma cravate et une fois prêt, je partis chercher ma petite amie qui avait du trouver la robe noire que j’avais réservée pour elle… Lorsque je la vis vêtue de celle-ci, je fus encore plus amoureux que d’ordinaire mais je devais me contenir, donc je lui pris la main et ensemble nous montâmes en compagnie de Tanya dans la voiture qui nous mènerait jusqu’au cimetière où se déroulerait l’enterrement… Le trajet fut légèrement silencieux et fort heureusement court, en effet, nous arrivâmes assez vite au lieu qui commençait déjà à se remplir…


***


Quatorze Heures
Cimetière proche de la Villa des Rogers
Cornouailles,
Royaume-Uni.


Nous y sommes enfin… Le jour que je redoutais le plus : celui de l’enterrement de mes parents et de ma sœur… Et de plus, il était finalement l’heure. Donc accompagné de ma petite amie Ashley et de ma jumelle, je rentre dans l’enceinte même du cimetière et me dirige vers les rangées de chaises face à trois trous. La simple vue de ceux-ci me souleva l’estomac et j’ai failli avoir une envie soudaine de vomir. Les convives commençaient déjà à s’installer, cependant ne souhaitant guère passer mon temps à serrer des mains je saluais les personnes d’un signe tout en continuant mon chemin jusqu’au premier rang où se trouvaient les places de la Famille. Kelly était déjà là en compagnie de Susan qui était totalement en larmes… Je crois bien que c’était bien la première fois depuis des semaines que j’éprouvais de la compassion pour cette sœur qui me décevait tant par son comportement à mon égard… Enfin bref, je pris une place entre Ashley et Tanya qui avait posé sa tête contre l’épaule de Cléa. Le premier rang était presque rempli, il ne manquait plus qu’Asling et Miss Léda-Valentyne, d’ailleurs ceux-ci arrivèrent quelques secondes à peine que je me sois assis. Le Conseil d’Administration de la Société arriva au grand complet afin de s’installer derrière la famille Rogers. Les murmures des conversations commençaient à s’affaiblir à mesure que l’heure approchait, puis soudain une musique retentit. Je tourne ma tête et je vis un homme d’une taille assez petite vêtue d’une tunique noire et qui tenait dans sa main un parchemin. Ce n’était pas un prêtre… Il regarda l’Assemblée et commença son élocution d’une voix forte et claire :

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs je vous prie de vous lever
Afin que nous puissions rendre hommage une dernière fois
A des personnes qui nous ont été très chères, William Rogers, Sarah Rogers et la jeune Trish Rogers.
Des parents aimants pour la famille et des amis fidèles pour les autres convives.

Si on demandait que ceux qui veulent dire du bien de William, de Sarah ou de Trish viennent ici,
Tout le monde se lèverait et il y aurait une longue file jusqu’à dehors.
Alors, je vais essayer de m’exprimer en votre nom à tous, même si je suis ici avant tout en tant que maître de cérémonie. Pour nous tous, ces trois personnes occupaient une place particulière.
Ils faisaient partie de notre histoire.
Nous les avons tous connues dans des circonstances différentes.
Il serait bien trop long de raconter leur histoire.

William, Sarah et Trish votre si soudain départ laissera à jamais un grand vide.
Nous avons perdu quelque chose.
Mais là-haut, ils y gagnent

L’homme s’arrêta de parler et tapota des mains. Au même moment, la musique commença à jouer la marche funèbre tandis qu’on apportait les cercueils de mes parents et de ma grande sœur Trish, à cette vue, je ne pus m’empêcher de sentir les larmes venir... Heureusement que les corps avaient été retrouvés dans l’épave de l’aéronef parce que sinon, on aurait enterré des cercueils vides. Les porteurs des cercueils les mirent sur leur emplacement pour qu’ils puissent facilement coulisser et descendre jusqu’au fond des trous destinés à les garder jusqu’à la fin des temps…




¤ Crédit ¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Mer 6 Mar - 12:29


FUNERAILLES DES ROGERS


MERCREDI 03 NOVEMBRE 2021

Ashley avait réussi tant bien que mal à convaincre sa tante de la laisser partir pour assisté à l’enterrement des parents de Tyler. Elle se devait d’être auprès de lui en cet instant. Elle lui avait promis qu’elle serait là pour l’accompagné. Ashley était déjà passé par cette case de la vie. Elle savait donc comment réagir. Seulement elle n’avait pas pensé que le fait d’aller à cet enterrement lui rappellerait celui de ses propres parents. Lorsqu’elle fut arrivée chez Tyler. Elle avait d’abord était étonné. Oui, elle ne s’attendait pas à pareil … maison. Non ce n’était pas une maison. Ashley avait vécu dans une maison durant toute son enfance. Ce truc dans lequel habitait Tyler n’était pas une maison. Une villa sans doute, un château, mais pas une maison. Qu’importe. Elle avait pris place dans la villa. Afin de se préparer. Elle n’était arrivée que depuis quelques heures. La veille, Tyler était venu prendre une chambre aux Trois-Balais afin d’être présent au petit matin afin de ramener avec lui Ashley. La voici donc chez les Rogers. Cette journée sera longue elle le savait. Mais heureusement, elle n’était pas la seule inconnue ici. Il y avait Asling, son meilleur ami. Qui était aussi celui de Tyler.

L’enterrement se déroulera dans pas moins de deux heures. Ashley se dirigea dans la chambre qu’on lui avait prêtée pour qu’elle puisse se changer. Là elle trouva ses affaires sur le lit, ainsi qu’une boite noire emballé d’un ruban blanc. Bien trop curieuse, elle s’approcha et regarda la petite étiquette qui était accroché. Son prénom y était inscrit. Surprise, elle défit le ruban et ouvrit la boite. Elle n’en croyait pas ses yeux. Dans cette boite, se trouvait une magnifique robe noire. Pourtant elle avait apporté de quoi s’habiller. Sans doute que ces fringues n’avait pas autant de classe, on lui avait alors donné cette robe, pour qu’elle se confonde dans la masse … Seulement Ashley ne put résister bien longtemps. Puis sans doute qu’à la fin, elle gardera cette robe ... Dessinant de belles boucles dans ses cheveux, elle finit par enfiler la robe, ainsi que des escarpins. Bien et maintenant ?

Sortant de la chambre, elle vit Tanya, elle s’approcha d’elle et suivit le mouvement. Une voiture les prit afin de se rendre au cimetière. Ashley se sentait bizarre. Cet évènement lui rappelait beaucoup trop l’enterrement de ses parents. Le long du trajet elle ne dit mot. Et de toute évidence, elle n’allait pas parler toute seule, vu que personne ne parlait. Une fois arrivait sur place, elle s’installa à côté de Tyler, qui était lui-même à côté de sa sœur. Elle pria pour qu’Asling se pose à ses côtés. Ashley s’installa dans le fond de son siège. Fermant les yeux quelques secondes, elle respira assez fort. Elle ne devra pas craquer, ni même penser à l’enterrement de ses parents, elle se l’est promis. Rouvrant les yeux, elle se redressa et c’est le moment que choisit cet homme pour commencer la cérémonie.

Les cercueils arrivèrent bien vite. Hop hop hop. Voilà ce que se disait Ashley. Non pas que ça l’ennui, mais elle voulait sortir d’ici au plus vite. Elle ne pouvait plus supporter toute cette tristesse autour d’elle. Même Asling avait été touché. A ce qu’elle avait compris, le père de Tyler était le parrain de son meilleur ami. N’était-elle donc la seule à ne connaitre ses personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Lun 18 Mar - 10:23

Arthur se leva de bonne heure ce matin. Se trouvant au milieu de la forêt de Llyn Crafnant, dans la hutte de sa mère, il sortit de son lit avec agilité et tonicité. Ce jour était surement un des plus sombres qu'il allait connaître. Il observa la cabane qui devait faire dans les 100m² d'un geste rapide. Sa mère avait dû se lever de bonne heure pour aller chercher des herbes pour préparer le déjeuner. Elle savait cependant qu'aujourd'hui, il était d'enterrement. Mais la connaissant, elle n'avait pas voulu le voir dans ce moment douloureux. Elle n'était pas dénudé de sentiment, non. Mais contrairement à Arthur, la mort semblait l'effrayer. Il sortit une plume d'aigle et griffonna sur l'unique table en chêne massif ces mots :

Maman,
Je serais sûrement rentré pour le dîner. Si je tarde, ne m'attend pas, je n'aurais sûrement pas faim de toute manière,
Arthur.


Il posa la plume et commença à se vêtir pour l'occasion. Quand il n'était pas à Poudlard, il s'habillait souvent avec une tunique ancienne de type médiéval, fait de cuire et de tissu épais, usé par le temps et la forêt. Mais aujourd'hui, c'était un jour un peu particulier. Ne disposant pas de noir, il opta pour un style toujours moyenageux et marron foncé. Cependant, il ôta tous les tissus rouges sangs qu'il portait avec d'habitude, et se contenta d'épousseter le vêtement. De toute manière, il s'en moquait. Il savait très bien que sa tenue n'offenserait pas Tyler. Ils étaient amis, et ce n'était pas pour leurs tenues qu'ils se jugeaient, mais pour ce qu'ils avaient sur le coeur.
Il termina de s'habiller et sortit de la hutte un instant. Le temps était pluvieux, et l'eau qui tombait du ciel était fine et semblait recouvrir la forêt d'un léger manteau transparent. Il savait très bien qu'il vivait dans un des endroits les plus merveilleux du monde. Sa demeure n'était pas un manoir. Mais la forêt et l'immense lac de Llyn Crafnant valait bien le Palais de la Reine d'Angleterre. Il passa la main dans ses cheveux et continua d'observer la forêt aux arbres immenses d'un air pensif. Là où il allait, tout serait moins vivant qu'ici. Mais il fallait le faire. Il avait toujours été un ami fidèle et loyal. Et il devait répondre présent à l'appel de détresse subliminale de son ami. C'est un devoir. Et il allait l'accomplir. Il calcula l'heure avec exactitude grâce à un arbre proche de sa hutte et la position du soleil qui avait du mal à percer les nuages. Il sortit de sa poche le petit bâton en vigne que Tyler lui avait envoyé. Saisissant le portoloin, il attendit quelques instants. Se pouvait-il qu'il ait râté le Portoloin? Non, il s'était levé assez tôt.
La réponse à sa question arriva l'instant d'après. Comme saisit par une force supérieur au niveau du nombril, il disparut du Pays de Galles.
Lorsqu'il réapparut, il était dans un décor complètement différent, mais il était habitué. Le Manoir des Rogers semblait tout aussi impressionnant que la dernière fois qu'il était venu en vacances chez son ami. Il y avait déjà beaucoup de monde qui se dirigeait vers le cimetière non loin du manoir. Il n'avait malheureusement pas pu venir plus tôt. Il s'en était excusé sincèrement en disant qu'il avait dû resté auprès de sa mère. Cela faisait qu'il ne l'avait pas vu, et le décès si brutal des parents de Tyler lui avait rappelé, que lui, sa seule famille était à Llyn Crafnant.
Il suivit le mouvement des foules, tête basse et ne disant bonjour qu'à très peu de monde. de loin, il aperçu Léda-Valentyne, l'amie de son mentor qui était vêtu d'une somptueuse robe noire. Il regarda ses vêtements, et se rendit compte que peu de gens était habillé comme lui. Mais en fait, il s'en foutait royalement. Il n'avait qu'une envie, c'était prendre Tyler dans une étreinte fraternelle et courageuse, pour lui rappeler rien que par sa présence, qu'il était un Gryffondor. Et que quelque soit les moments sombres de notre existence, il fallait toujours rugir pour chasser les ténèbres. Il savait que c'était complexe à expliquer, mais si simple à exprimer.
Sa présence suffirait. Il s'installa juste derrière la première rangée, qui désignée la famille. Etant juste à côté d'Ashling, il n'eut pas le temps de le saluer comme il se devait, ne voulant pas rompre le protocole funèbre qui venait de commencer.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs je vous prie de vous lever
Afin que nous puissions rendre hommage une dernière fois
A des personnes qui nous ont été très chères, William Rogers, Sarah Rogers et la jeune Trish Rogers.
Des parents aimants pour la famille et des amis fidèles pour les autres convives.

Si on demandait que ceux qui veulent dire du bien de William, de Sarah ou de Trish viennent ici,
Tout le monde se lèverait et il y aurait une longue file jusqu’à dehors.
Alors, je vais essayer de m’exprimer en votre nom à tous, même si je suis ici avant tout en tant que maître de cérémonie. Pour nous tous, ces trois personnes occupaient une place particulière.
Ils faisaient partie de notre histoire.
Nous les avons tous connues dans des circonstances différentes.
Il serait bien trop long de raconter leur histoire.

William, Sarah et Trish votre si soudain départ laissera à jamais un grand vide.
Nous avons perdu quelque chose.
Mais là-haut, ils y gagnent


Il ne vit pas le visage de Tyler, mais rien que sa stature lui indiquait qu'il n'allait pas. Faisant alors ce pourquoi il était venu, il se pencha alors en avant, et lui saisit l'épaule de sa main, la serrant dans une petite étreinte fraternelle. Il était là. C'était tout ce qu'il avait de mieux à faire...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Dim 31 Mar - 23:27


Sad day, sad day, sortez les civières...



RP Commun
Mercredi 3 Novembre 2021


Tristesse. Il n'y avait aucun autre mot pour définir l'ambiance lourde qui oppressait le lieu où se trouvait la blonde. Les yeux bleus de la jeune fille firent le tour de l'assemblée. Beaucoup de monde, pour un bien triste jour. En quelques secondes, la belle fit un bond de quelques temps en arrière. Elle se souvenait encore avoir trouvé Tanya, dévastée, les lames pleins les yeux et en train de hurler de tristesse et de douleur après l'annonce du drame. Elle se souvint de ces quatre derniers jours passés près de sa meilleure amie, la soutenant comme elle pouvait malgré son incompréhension partielle des évènements. En effet, la jeune fille n'ayant perdu personne de proche de sa vie encore, elle n'état pas à même de trouver les meilleurs mots pour rassurer sa meilleure amie. Tyler, quand à lui, s'était totalement fermé, tel une huître. Bref.

Cléa s'était retrouvée, lors de ce jour triste qui scellait la mise en terre des parents et de la soeur des Rogers, aux côtés de son amie. Les yeux dans le vague, la main posée sur celle de Tanya, Cléa préférait ne pas lever les yeux. De légères larmes perlaient aux coins de ses paupières. Elle était triste, elle aussi, triste pour ses meilleurs amis, et elle souffrait avec eux. Elle souffrait aussi de la perte de leurs parents, car toute la famille des Rogers, ou presque, l'avaient accueillit comme un membre de leur famille. Ici, elle se sentait chez elle. A quatorze heures heure locale, elle accompagna sa meilleure amie s'asseoir au-devant de l'estrade. Le coeur noué, la gorge pas mieux. L'ambiance était lourde. Quoi de plus normal pour un enterrement. Lorsqu'elles furent assises, Cléa se décida enfin à regarder autours d'elle. Ah, oui, Ashley, la petite amie de Tyler, était là. Oh, elle devait l'être depuis longtemps, c'est juste que la blonde ne l'avait pas remarquée. Ou plutôt, était totalement ailleurs. Comme si elle fuyait le monde réel, le monde actuel pour aller se réfugier dans un autre monde, plus agréable. Comme si elle le pouvait.

Elle jeta un oeil plus global sur l'assemblée. Tanya avait posé sa tête sur l'épaule de Cléa, pleurant à chaudes larmes. La jeune fille passa sa main dans les cheveux de son amie, comme elle avait l'habitude de le faire, en chuchotant des paroles rassurantes tandis qu'elle regardait toujours les autres arrivés. Tiens, Léda était là. Cléa sourit légèrement à son attention. Léda l'avait souvent aidée dans des moments un peu difficiles. Elle vit également Asling arriver. Elle se tendit légèrement en voyant son ex débarquer, mais ne dit rien et se contenta d'hocher la tête en sa direction, histoire de saluer. Là n'était pas le moment d'alimenter les vieux conflits. Valait plutôt mieux faire table rase pour cette journée. Cléa savait que Tanya et Tyler leur en voudrait énormément si As' et elle faisaient l'erreur de montrer leur mésentente pendant l'enterrement. Soudain, une musique retentit. Cléa se redressa, histoire de rester noble. Elle considérait que se tenir prostrée ne changerait rien à ce que l'on ressentait. Donc... Un homme de petite taille vint se poser sur l'estrade, un parchemin à la main, tout vêtu de noir. Comme tout le monde, en fait. Il ouvrit le parchemin et entama sa litanie. Sa voix était légèrement chantante, et les mots qui ressortirent du discours n'aidèrent pas la jeune fille à se sentir mieux.

"Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs je vous prie de vous lever
Afin que nous puissions rendre hommage une dernière fois
A des personnes qui nous ont été très chères, William Rogers, Sarah Rogers et la jeune Trish Rogers.
Des parents aimants pour la famille et des amis fidèles pour les autres convives.

Si on demandait que ceux qui veulent dire du bien de William, de Sarah ou de Trish viennent ici,
Tout le monde se lèverait et il y aurait une longue file jusqu’à dehors.
Alors, je vais essayer de m’exprimer en votre nom à tous, même si je suis ici avant tout en tant que maître de cérémonie. Pour nous tous, ces trois personnes occupaient une place particulière.
Ils faisaient partie de notre histoire.
Nous les avons tous connues dans des circonstances différentes.
Il serait bien trop long de raconter leur histoire.

William, Sarah et Trish votre si soudain départ laissera à jamais un grand vide.
Nous avons perdu quelque chose.
Mais là-haut, ils y gagnent"


Les larme s'étaient remises à couler silencieusement sur les joues de la jeune fille. Pendant le discours, elle entendit du bruit derrière elle. Elle se retourna légèrement et vit Arthur qui venait d'arriver. Il n'était pas vêtu en circonstance, mais cela ne choqua pas outre mesure la jeune fille qui lui fit un signe de la main et de la tête, bien incapable de sourire en cet instant. Son regard plongea de nouveau vers la scène tandis que son coeur se serrait d'autant plus. Elle serra de nouveau la main de sa meilleure amie dans la sienne et baissa la tête. Elle lança un regard à Tyler lorsque les cercueils arrivèrent. Voilà le moment qui faisait le plus mal... Elle se mordit légèrement la lèvre. Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer... Facile à dire, mais à faire beaucoup moins. Elle plongea de nouveau son regard dans le vide. Parfois, valait mieux fuir qu'affronter la douleur, et c'est ce que la blonde décida de faire. Quitte à passer pour une insensible, une fille irrespectueuse ou une fille qui n'est pas concernée. Après tout, tant que Tyler et Tanya savaient qu'elle était là pour eux, peu l'importait de ce que pouvaient bien penser les autres. Elle avait déjà une réputation bien établie, alors tant pis. Autant ne pas déroger à la règle. Elle campa donc sur sa position et attendit la suite, patiemment.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Ven 5 Avr - 3:31


Si tu m'entends aujourd'hui, de là-haut dans l'autre monde... Envoie un peu de pluie pour mes fleurs sur ta tombe.
Funéraille des Rogers, Cornouailles, 3 Novembre 2021


Elle était restée en arrière. Par principe, elle n’avait jamais aimé les enterrements. Et en grandissant, ça n’avait rien arrangé. Caitlyn avait un caractère de feu, elle n’était pas faite pour supporter ces ambiances mornes et tristes. Mais elle était venue quand même. Pour Tyler et Tanya. L’un était son petit frère de cœur, la deuxième la sœur jumelle de ce dernier. Ils avaient besoin de soutien, et en tant qu’amie, elle se devait d’être là. En tant que jeune femme qui a perdu la personne la plus importante à ses yeux, elle se devait de les soutenir. Parce qu’elle apprécierait leur présence le jour où Logan s’endormirait à tout jamais. Alors elle était venue.

Ce matin-là, elle s’était réveillée difficilement. Ses vacances en Irlande avaient été assez épuisantes. Elle avait passé du temps au chevet de son frère, avait vu sa famille, les amis de son frère et était même sortis avec eux. C’était en général ce à quoi correspondaient toutes ses vacances. Elle les appréciait bien plus avant lorsqu’elle faisait toutes ses sorties avec son frère, mais c’était à présent un temps révolu. Elle s’était préparée tranquillement, puis était retournée à l’hôpital voir son frère. Repassant rapidement chez elle, elle s’était changée, cherchant désespérément des vêtements noirs dans son armoire… Qu’elle ne trouva pas. Parce que le peu de vêtements noirs qu’elle avait était bariolé de couleurs vives et de dessins stupides. Rien qui soit portable à un enterrement.

« Mamaaaaaaaaaan ! Je peux te piquer des fringues ? »
« Vas-y fouille ! »
« Merciiiii ! »

La jeune femme se faufila ainsi dans la chambre de ses parents, et se dirigea directement vers la penderie de sa mère. Piquant un pantalon noir tout simple ainsi qu’un ravissant chemisier noir, elle fila s’habiller dans la salle de bains. Rapidement, elle troqua ses baskets pour des bottines noires, et fila en vitesse, passant devant sa mère qui lui demandait où elle allait comme ça. Après de courtes explications, la jeune femme était sortie, avait vérifié être seule et avait transplané… Direction les Cornouailles, là où vivait Tyler. Non sans mal, elle avait fini par trouver le cimetière.

Elle s’était assise à la dernière rangée de chaises. Caitlyn n’aimait pas les enterrements. Elle ne savait même pas quoi dire. « Toutes mes condoléances », « Je suis désolée »… Toutes ces phrases pré faites pour dire à quel point on était désolé qu’ils aient perdu un proche… Les trois quarts des gens ne le disaient que pour faire bonne figure, peu de ces mots étaient sincères. Et la phrase la plus stupide était encore « je sais ce que tu ressens »… Ah la bonne blague. Sur toutes les personnes qui pouvaient le dire, il devait y en avoir deux voire trois qui avaient déjà vécu une même situation et chez qui les mots étaient vraiment sincères. Pourtant, elle ne dirait rien de tout ça. Elle se contenterait d’être là, d’être une énième épaule sur laquelle Tyler pourrait se reposer, bien qu’Ashley soit là.

La cérémonie commença. Après un discours qui lui parut interminable, les cercueils arrivèrent, portés par plusieurs hommes. Posés à côté des tombes, il ne restait plus qu’à les faire descendre… Elle resta en retrait, tout en se plaçant de façon assez proche pour son ami. D’autant plus qu’elle ne pouvait cesser de penser qu’un jour, dans un mois, un an ou dix, elle serait à la place de Tyler, en train d’enterrer son frère. Et ça lui serrait autant le cœur que de voir son ami souffrir.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Ven 5 Avr - 21:34

♪ Enterrement famille Rogers ♪
Mercredi le 3 novembre
14h00
Cournouailles, enterrement de la famille Rogers


Je passai la majeure partie de ma journée avec mon amoureux, enfin, jusqu'à midi, puisqu'il devait aller à quelque part au ministère. Moi, je dois aller à un funéral de la famille Rogers. Mon pauvre ami Tyler a perdu ses parents et deux soeurs. Quelle tragédie, je lui avais demandé si je pouvais venir, il avait accepté. Dans le fond, mon rôle en tant qu'ami est de lui porter appui moral, lui démontrer que je le supporte tout simplement par ma présence à l'enterrement. Je finis par transplaner au lieu qui me donna la chair de poule. En effet, les cimetières me donnent toujours la chaire de poule, je ne sais pas pourquoi, mais je ne me sens jamais à l'aise d'être en ce genre de lieu qui est réservés aux morts. Je me suis habillé convenablement, enfin, comme un homme doit s'habiller pour un enterrement, c'est-à-dire d'un pantalon noir chic, d'une chemise noire recouvert d'un toxedo noir, ceux qui veulent être plus chics, une cravate pouvait améliorer la tenue, mais moi je déteste les cravates alors non pas question que j'en mettre une, ah ça non! Ma tenue du moment convenait amplement, de toute façon, je suis prêt à parier que seulement ma présence peut tout simplement suffire.

Il y avait déjà beaucoup de monde, des personnes que je ne connais point, je pu reconnaître dans la foule Tyler, en avant, accompagné de sa petite amie Ashley. Derrière, je reconnu quelques élèves de Poudlard, dont Caitlyn, meilleure amie de mon cher et tendre Ryan. Les autres, je ne les connais pas vraiment, mais je sais qu'ils sont de Poudlard. Je vis également une personne de Poudlard, mais celle-ci n'est pas une étudiante, mais notre chère, belle et élégante Léda, la bibliothécaire. Je pris place aux côtés de celle-ci puisqu'il restait une place là. Je croisai le regard de miss Shields, puis je lui fis un petit sourire, en guise de salutation, malgré le fait que ce n'est pas le moment pour être joyeux. Mais bon, je suis Daniel et c'est mon habitude de sourire aux gens.

Un homme vêtu en robe noire se pointa, sur le coup, je cru que c'était un prêtre, mais je ne vis aucunement un symbole religieux, qui est-il alors? Un sorcier? Ah oui, c'est vrai, l'un des parents à Tyler est sorcier, donc, oui surement qu'il a fait appel à un sorcier en guise de prêtre. Lorsque l'hôte sorcier nous demandâmes de nous lever pour ouvrir la cérémonie. Je me tins debout, mains joints à mes devant, j'observai le et écoutai l'hôte-sorcier disant des paroles touchantes pour la famille Rogers. Je me mis à penser à mes parents, pour quelques instants, je pu ressentir l'effet de perdre mes parents, comme une simulation mentale, je m'imaginai mes parents, dans les cercueils, je sentis des larmes se créer à mes yeux, l'idée de perdre mes parents me fit tellement du mal, j'eu le coeur déchiré, pendant un court moment. Seulement, mes parents sont toujours en vie. Dans le fond, j'ai en ce moment même de la grande peine pour mon ami Tyler, je serai là en tant qu'ami si il a besoin de parler, même s'il en a déjà beaucoup d'amis.

Le sorcier se tut, je fermai les yeux puis je souhaitai intérieurement que sa famille puisse trouver le bon chemin, je ne crois pas au paradis, mais comme les sages disent souvent : la mort mène a un autre chemin. Je pris ce petit moment de silence pour honorer intérieurement la famille Rogers, même si je ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Dim 7 Avr - 12:10



THE ROGERS' FUNERALS





• RP COMMUN •



Mercredi 03 Novembre 2021




[i]Villa des Rogers
Cornouailles
Royaume-Uni





Nous sommes le 3 novembre de l’année 2021 et c’était bientôt un jour particulier pour tous ceux qui me connaissaient, en effet, en ce jour mes parents et ma grande sœur Trish allaient être mis en terre lors d’un enterrement qui réunirait toutes les personnes qui connaissaient ma famille. J’étais fermé en ce jour, je n’arrivais guère à faire montre de sourire : normal parce que ce n’était pas trop un jour de joie tout de même. Bref, alors que j’étais assis au premier face aux trous qui très bientôt allaient contenir les cercueils de trois membres de ma famille, j’avais tourné légèrement la tête afin de voir l’assemblée venue en ce jour triste. En dehors de la présence d’Ashley et d’Asling, mon meilleur ami de toujours, filleul de mon père ; Miss Léda-Valentyne Shields était venue en personne assister à la « cérémonie », ce qui me fit grandement plaisir car, tout à fait entre nous, je ne m’y attendais guère à sa présence et ce même si elle m’avait promis quelques temps auparavant qu’elle serait de l’assemblée… Il y avait également mon meilleur ami depuis la première année, Arthur Glyndwr. Il y avait également Cléa Lowell, ma meilleure amie que je considérais comme une sœur au même titre que ma propre sœur Tanya. Ma grande sœur de cœur Caitlyn était venue également tout comme mon pote Daniel Hawkins… Plusieurs autres personnes avaient fait le déplacement afin de nous soutenir… Des têtes que je connaissais de vue grâce aux soirées de la haute société Britannique et souvent Européenne… Je remerciais mentalement ces personnes d’être venues, puis j’avais reporté mon attention sur les trois cercueils qui venaient lentement vers leur emplacement attitré… Je déglutis tant que le maître de cérémonie, dont le nom m’échappait totalement, avait de nouveau pris la parole de sa voix cérémoniale :

Chers parents, chers amis très chers des Rogers,
Je vous prie de vous lever afin que
Nous puissions finalement procéder
A la mise en terre des corps
De nos tendres et humbles défunts.
Et je demande également à un membre de la famille,
Par exemple, le jeune Tyler Rogers
Afin qu’il puisse prononcer quelques mots
Et qu’il puisse jeter la première poignée de terre…
Monsieur Rogers, venez à moi.

Quand j’ai entendu mon nom prononcé, j’avais dégluti puis je me suis levé suivi par toutes les personnes présentes en cette morne cérémonie et je me suis lentement avancé vers le petit maître de cérémonie. Je n’arrivais guère à trouver mes mots et je n’avais nullement préparé un discours, puisque je croyais que la personne qui aurait l’honneur de procéder à la jetée de la première poignée de terre serait ma grande sœur Kelly, qui était tout de même l’aînée de notre famille… Mais non, ce serait moi qui aurais cet honneur, si on considérait cette pratique comme un honneur… Les cercueils arrivèrent finalement devant les trous et les personnes qui les portaient les disposèrent afin qu’ils puissent glisser lentement jusqu’au fond du trou… Le Maître de cérémonie se remit de nouveau à parler :

William, Sarah et Trish Rogers
En ce jour vous allez finalement
Entamer votre voyage mortuaire
Puisse-t-il être sans encombre !
Nous autres vivants sommes tous ici
En ce jour béni
Afin de vous rendre un dernier hommage
Et de vous accompagner
Par l’expression de notre chagrin
Dans cette nouvelle étape de la vie !

Le discours du petit homme m’avait ému bien entendu, mais je sentais dans sa voix que c’était un discours qu’il préparait et qu’il prononçait ordinairement durant des enterrements comme celui-ci. C’était un excellent orateur… Je ne percevais guère l’émotion mais je n’offusquais point. J’étais trop préoccupé à maintenir les larmes qui venaient à couler le long de mon visage. Durant toute l’élocution de l’homme, les cercueils avaient amorcé leur descente dans les trous qui allaient très prochainement les couvrir à tout jamais. Lorsque l’orateur finit son discours, les cercueils reposaient finalement au fond des trous. Je déglutis car je venais de me rendre compte qu’il était désormais mon tour de prononcer quelques palabres. Le maître de cérémonie me laissa la parole et je me tournai lentement vers l’assemblée debout. Je fermai un peu les yeux afin de me redonner du courage, puis je pris la parole d’une voix qui masquait difficilement l’étendue de mon chagrin :

« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous remercie de tout cœur au nom de ma famille d’être venus en ce jour afin de rendre un hommage à mes parents et à ma grande sœur. Je ne saurais vous exprimer à quel point ma gratitude à votre égard est grande vis-à-vis de ce que vous faites en ce jour. Mes géniteurs étaient des personnes fort charmantes et remplies de bontés, donnant sans scrupules aux plus démunis. A mes sœurs et moi-même, ils nous avaient offert tout ce qu’ils pouvaient nous offrir et nous ont légués en héritage des valeurs qui nous honoreront et que nous transmettrons à nos futures progénitures afin de perpétuer la tradition. »

Je me tus légèrement afin de reprendre mon souffle et d’humidifier de nouveau ma gorge. J’avais l’impression d’avoir usé de toute ma salive durant le début de mon élocution. Je n’avais guère rien préparé, en gros j’improvisais tout au fur et à mesure des paroles. Une fois mon souffle repris, je repris la parole d’une voix plus calme mais néanmoins triste :

« Quant à ma grande sœur Trish, c’était une jeune femme d’une beauté radieuse et à la joie de vivre déconcertante. Elle m’a tant apporté et m’a appris le sens du mot fraternité, il en va de même pour mes charmantes sœurs Kelly, Susan et Tanya ici présentes. Néanmoins, Trish restera comme un ange tombé du ciel venu nous apporter de l’amour, du bonheur et tout ce que la vie pourrait nous rapporter… Je vous aime père, je vous aime mère et je t’aime grande sœur et bien que vous ne soyez plus du monde des vivants, vous resterez à tout jamais en vie dans mon cœur… Adieu ! »

Sur ces derniers mots, le maître de cérémonie me fit signe de me baisser afin de ramasser une poignée de terre puis je me relève et je balance ma poignée de terre dans les trois trous chacun leur tour. Puis une fois cela fait, je pars afin de laisser la place aux convives de faire de même. Chacun leur tour à la suite de Kelly, Susan et Tanya, les convives se mirent à prendre des poignées de terre et les balancèrent dans les trous en disant des dernières paroles d’hommage pour les défunts. Lorsque le dernier des convives eut jeté sa poignée de terre, le Maître de cérémonie annonça le début du recouvrement des tombes et aussitôt les personnes qui avaient portées les cercueils et cette fois munies de pelles, se mirent à jeter la terre dans les trous… Cela prit quelques minutes durant lesquelles il y eut un silence total… Une fois cela terminé, le petit homme parla de nouveau :

Mes chers amis, je vous remercie d’être tous venus
Aussi nombreux afin d’honorer pour
Une dernière fois, les trois membres de la famille Rogers.
Maintenant, si vous ressentez l’envie, des rafraîchissements sont à votre disposition
Sous le chapiteau dressé dans le jardin de la Famille.
Ce fut un honneur pour moi de présider ces funérailles,
Puissiez-vous être heureux !

Le maitre de cérémonie salua tout le monde avant de faire volteface et de prendre congé de l’assemblée. Kelly se tourna vers tout le monde et leur fit signe de la suivre jusqu’audit chapiteau qui avait spécialement dressé pour les funérailles. Deux longues tables avaient été dressées sur lesquelles se trouvaient des collations ainsi que des rafraîchissements plus ou moins alcoolisées. Je souris en voyant des bouteilles de vin, Miss Shields allait être très heureuse, j’en étais sur. Je prends la main d’Ashley et la mène jusqu’à l’intérieur du chapiteau, une fois à l’intérieur de celui-ci, nous attendons. Kelly prit l’initiative et annonça qu’on pouvait entamer. Aussitôt les invités s’étaient rués vers les collations et les rafraîchissements. Quant à moi, je restais auprès d’Ashley et je lui dis avec un léger sourire :

« Tu es resplendissante dans cette robe, Ashley ! »

Attendant sa réponse, je regardais d’un air vague les autres convives qui s’activaient avec un verre dans une main et de la nourriture dans l’autre… On aurait cru une réception post-mariage mais non, ce n’était qu’une petite réception afin de poursuivre les hommages envers mes parents et ma grande sœur Trish…





¤ Crédit ¤
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Jeu 11 Avr - 3:56


FUNERAILLES DES ROGERS


MERCREDI 03 NOVEMBRE 2021

Les enterrements … les morts … les condoléances. Non vraiment ! Ce n’était pas pour elle. Le fait de se retrouver là, avec tous ces gens, ne la mettait pas en confiance. Elle était vraiment mal à l’aise. Tyler devait s’occuper des invités, et heureusement qu’il y avait Caitlyn ou encore Asling. Parce qu’elle n’aurait pas pu survivre à la journée autrement. Seulement voilà que la cérémonie était finie. Elle aurait dû se sentir mieux, pourtant non. Elle savait ce que tout ceci signifier. Il y aura des gens, pleins de gens qui viendront. Et comme Tyler ne voudra laisser Ashley seule, elle verra tous les gens. Lui serrer la main, lui faire la bise, pleurée. Ah non vraiment ! Tout ceci n’était pas pour elle. Heureusement qu’elle y était déjà passé. Elle savait comment réagir, comment se débrouiller pour qu’elle ne craque pas. Seulement voilà. Ce n’était vraiment pas pour elle les enterrements.

La tout de suite, elle avait besoin d’un remontant. Sur la table, il y avait des bouteilles, avec alcool. Se dirigeant vers la table, elle fut coupée par la venue de Tyler. Il vint se poser à ses côtés. Lui disant qu’elle était resplendissante dans cette robe. Elle lui sourit et le remercia. La de suite, elle aurait aimé être seule avec lui. Depuis l’histoire avec Sommers, elle n’avait pas eu l’occasion de se retrouver seule avec lui. Seulement là tout de suite, elle n’en n’avait pas non plus envie, pas dans ce contexte. Pas lors d’un enterrement. Du coup bah, non loin se trouvait Asling. Attrapant le bras de Tyler, elle se tourna vers lui.

~ Je te laisse deux minutes, profite en pour aller remercier tes invités d’être là, ou bien … Occupe-toi de tes sœurs, elles ont surement besoin de toi, je vais juste voir Asling.

Se dirigeant alors vers le buffet, elle attrapa deux coupes de champagnes et là elle prit la direction d’Asling. Arrivant à sa hauteur, elle se posta devant lui. Elle n’avait pas l’habitude de le voir en costard, mais ça lui allait plutôt bien.

~ Tu t’es fait beau pour l’occasion … Tient pour toi !

Elle lui tendit le verre, elle traqua avec lui et bu le champagne. Stressé ? Mal à l’aise ? Si peu, si peu … Puis Tyler pouvait toujours venir leur tenir compagnie, si vraiment il le désirait. Seulement elle se sentait bien avec Asling à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Dim 14 Juil - 2:35

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Dim 14 Juil - 2:35

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   Dim 14 Juil - 2:35

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






lumos maxima


MessageSujet: Re: [Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Cornouailles] FUNERAILLES DES ROGERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Contes de Beedle le Barde :: Lumos Maxima V.03-