AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ••• What are you doing ?! • [DWAYNE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle
avatar





• Crédits Kit : Silver Fox & Tumblr
• Parchemins écrits : 134


lumos maxima


MessageSujet: ••• What are you doing ?! • [DWAYNE]   Mar 26 Nov - 8:34




What are you doing ?!

Lundi 18 octobre 2021 ”
Les jours se succédaient, à l’école Poudlard et la jeune femme devait avouer que … Bah plus les jours passaient vite et plus ça l’arrangeait, en fait. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas cette école, non. C’était même plutôt qu’elle détestait cette école. Son mode de vie purement moldu lui manquait terriblement et elle était plus qu’agacée de devoir passer ses journées à prétendre être ce qu’elle n’était pas. Elle ne voulait pas être une sorcière, nom de dieu, à quoi cela pouvait il l’avancer ? Comme si qui que ce soit pouvait avoir pour ambition de devenir un brillant sorcier, quand il était destiné à devenir un chasseur accompli. Oui, bon, probablement que la plupart des gens ne partageaient en aucun cas son point de vue, mais elle ne pouvait s’empêcher de se dire que personne dans cette école n’était normal, à part elle. De toute façon, les sorciers étaient censés être contre nature non ? Bon. Alors il n’y avait pas matière à polémiquer plus longtemps, elle perdait son temps dans cette école et elle serait plus que ravie de pouvoir retourner chez elle pour les vacances pour retrouver sa famille et les gens qu’elle considérait comme normaux.

Fronçant les sourcils, la jeune femme fit claquer sa langue de mécontentement. Assise à une table de la bibliothèque pour faire un stupide devoir d’histoire de la magie, la jeune femme se retenait de ne pas exploser de colère contre un groupe de Serpentard qui faisait un peu trop de bruit à son goût. Ces idiots … Ils n’avaient vraiment aucun respect. S’ils ne voulaient rien apprendre, ils n’avaient certainement rien à foutre à la bibliothèque. Et d’ailleurs, ils feraient bien de se tirer au lieu d’emmerder ceux qui souhaitaient réellement travailler dans ce lieu sacré. Généralement, Joe adorait trainer à la bibliothèque, lieu dans lequel elle était certaine d’avoir un peu la paix. Personne n’irait venir la chercher ici, surtout parce qu’elle avait tendance à s’assoir en plein milieu d’une rangée de livres, pour être certaine de ne pas être vue. Mais pour le coup, elle ne prenait aucun plaisir à y être. Le bruit la rendait malade et si elle avait eu un flingue sous la main, elle aurait sans doute tiré dans le tas, simplement pour avoir un peu la paix. Inspirant profondément pour ne pas se laisser aller à ses sales manières et à sa colère, elle préféra abandonner et quitter la salle. Son livre sous le bras, elle passa voir miss Einsworth, la bibliothécaire, qui nota l’emprunt du livre, sans même lui adresser un mot, sans même lui adresser un regard. Vieille mégère ! Les nerfs à vifs, au comble de l’agacement, la jeune femme quitta la bibliothèque et rejoignit immédiatement sa salle commune. Elle avait besoin de se défouler, sinon, elle allait réellement tuer quelqu’un.

Grimpant les marches jusqu’à son dortoir, la jolie blonde déposa son livre sur sa table de nuit. Son dortoir était vide et c’était tant mieux, parce qu’elle n’avait aucunement envie d’adresser la parole à qui que ce soit. Pour être de mauvaise humeur, elle l’était et pas qu’un peu. Malheureusement pour son entourage, dans de telles conditions, elle était capable de se mettre dans des états de rage pas possible. Et dans ces conditions, il n’y avait qu’une chose qui pouvait la calmer … Une chose qui déplaisait fortement à la directrice de l’école. Mais comme toutes les deux avaient passé un accord, elle s’en foutait pas mal de ce que cette vieille mégère pouvait bien penser. Elle n’était là pour contenter personne, de toute façon. Avec un sourire, la jeune femme ouvrit son armoire, de laquelle elle sorti une malle noire. Ouvrant la sécurité, elle souleva le couvercle, pour découvrir son fusil de chasse, un Beretta de calibre douze, qu’elle gardait soigneusement rangé. L’arme n’était évidemment pas chargée, mais ça, personne n’était censé le savoir, à part la directrice bien entendu. Sans attendre plus longtemps, la demoiselle glissa la lanière de l’arme sur son épaule et attrapa le petit sac en velours noir dans lequel elle gardait des munitions, qu’elle accrocha à sa ceinture. Le cœur brusquement plus léger, elle dévala les escaliers en silence, indifférente aux regards inquiets que lui lançaient certains élèves. Oui, elle avait l’air d’une tarée. Mais elle n’était pas dangereuse. Elle ne risquait pas de tuer quelqu’un par accident. Non, elle visait trop bien. Si quelqu’un était tué, ce serait forcément volontaire. Mais ne parlons pas de malheurs, n’est-ce pas, personne ne souhaitait voir un mort par sa faute. Elle-même, n’avait l’intention de tuer personne. Pour l’instant. Quoi que … Fronçant les sourcils, la jeune femme s’arrêta brusquement, dans les couloirs du septième étage. Est-ce que … Non, elle ne rêvait pas. C’était bien Dwayne, son petit ami, qu’elle voyait avec une jolie blonde, qui gloussait et semblait boire chacune de ses paroles. Est-ce qu’il la draguait vraiment ? Et surtout, cette bécasse avait-elle la moindre idée de ce qui l’attendait, là, tout de suite ? L’air féroce, ses yeux lançant des éclairs, elle marcha en direction du couple avec l’air d’une folle furieuse. Jalouse, elle ? Si peu. Ce n’était pas particulièrement qu’elle était jalouse, elle ne supportait simplement pas l’idée que quelqu’un puisse parler, approcher ou regarder son copain. Ce n’était pas vraiment la même chose, non ? Mauvaise foi, bonjour. Enfin. La mine sombre, elle arriva devant Dwayne et fronça encore davantage ses fins sourcils. Il allait passer un sale quart d’heure celui-là. Ça lui apprendrait tiens, à laisser une fille s’approcher autant. « Toi, dégage », grogna-t-elle à l’attention de la blonde, qui jeta un coup d’œil à son épaule avant de s’en aller, l’air pas très rassurée. Se tournant alors vers Dwayne, elle retint un soupire d’exaspération. « C’était qui celle-là ? ». Pas un bonjour, pas même lui demandait-elle comment il allait. Elle s’en fichait pas mal d’ailleurs, et devait se retenir pour ne pas lui mettre sa main dans la figure. Et après ça, pouvait-elle toujours prétendre qu’elle n’était pas amoureuse de lui ?

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

••• What are you doing ?! • [DWAYNE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Poudlard :: Le Septième Étage :: Couloirs-