AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand sonne minuit |Scorpuis|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar





• Crédits Kit : U.c
• Parchemins écrits : 41


lumos maxima


MessageSujet: Quand sonne minuit |Scorpuis|   Sam 14 Déc - 12:09

Quand sonne minuit, 26/10/2021
Scorpius ∞ Albus


Albus avait un peu de mal à etre lui-même depuis le début de l’année, il n’arrivait pas à penser à la soirée d’Halloween qui approchait à grands pas. Il n’arrivait pas à se dire qu’il allait s’amuser à cette soirée, qu’il allait pouvoir penser à autre chose qu’au meurtre de son père. Il n’était plus le mec qui aimait s’amuser et déconner avec ses amis en respectant –plus au moins- le règlement…Il y avait quelque jours, Scorpuis lui avait soumis la blague qu’il comptait faire lors de cette soirée, le brun trouvait cette blague de mauvais gout, de très mauvais gout et il ne s’était pas gêné pour lui faire remarque, mais son meilleur ami n’en faisait qu’a sa tête et il allait le faire malgré les protestations du brun. Oui, le blondinet était un peu têtu et trouvait Al’ un peu trop sage, et Al savait que quoiqu’il disent Puis ferrais quand même cette foutue blague… Ce qu’Albus ne lui avait pas dit ce qu’en plus de trouver cette blague de mauvais gout, ça l'avait un peu blessé, mais il n’avait rien dit. Ce n’était pas le plus important, il restait encore cinq jours avant cette fête, cinq jours pour décider s’il viendrait ou pas, Al’ n’avait encore rien décidé même s’il y allait entre trainer par son frère et son meilleur ami.
Bref pour le moment, c’était la nuit, et comme chaque nuit depuis, la mort de son père, le jeune homme avait du mal à trouver le sommeil… Et lorsqu’il le trouvait c’était souvent pour de nuit peuplé de cauchemar, il s’en voulait tellement de ne rien d’avoir entendus cette fameuse nuit-là qu’il en faisait des cauchemars. Le jeune Potter avait réussi à cacher ce petit problème à ses camarades de chambres, il ne voulait pas les inquiéter pour ça et surtout il ne voulait pas les réveiller s’il se réveillait en sursaut alors chaque soir il insonorisait son lit grâce à un sortilège… Cette nuit-là fut comme les autres, à peine il ferma les yeux qu’il se retrouva pris dans ses cauchemars et comme chaque nuit il se réveilla en sursaut… Sauf que, cette nuit-là, il ne retrouva pas le sommeil. Albus tourna des heures et des heures dans son lit, jusqu'à ce que son regard tomba sur son réveil : minuit… Un soupire s’échappa de ses lèvres, il n’arriverait pas à trouver le sommeil alors autant faire autre chose. Il se redressa pour attraper un sweat et un jogging qu’il enfla rapidement avant de sortir de la chaleur de la couette et fouilla à tâtons pour attraper son livre d’histoire de la magie… Eh oui, le jeune homme allait reviser un devoir qui n’avait lieu que dans une semaine à minuit passé. Bizarre pour un Serpentard, mais c’était Al’ et il était comme ça. Le jeune Potter essaya de sortir le plus discrètement du dortoir et de se diriger vers la salle commune et de laisser tomber dans un canapé prés du feu. Al’ avait à peine commencé sa lecture qu’il entendit l’escalier grincer derrière lui…


Code by Silver Lungs


Dernière édition par Albus S. Potter le Dim 16 Fév - 8:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar





• Parchemins écrits : 206


lumos maxima


MessageSujet: Re: Quand sonne minuit |Scorpuis|   Sam 28 Déc - 7:56






Quand sonne minuit.
ft. Albus

Froid. Humide. Maussade. Ces trois adjectifs qualifiaient à la perfection le temps qui prédominait à Poudlard ces derniers temps. L’automne s’était bel et bien installé, les feuilles avaient jaunies et le paysage avait perdu de sa spectaculaire couleur verte. Une seule chose me réjouissait cependant, dans quatre jour ça allait être mon anniversaire, et dans cinq jours Halloween.
Les vacances étaient entamées mais les entraînements de Quidditch continuaient. Le samedi de la rentrée nous devions jouer contre Gryffondor, la  pression était à son paroxysme, et les entraînements rudes. Néanmoins je ne m’en plaignais pas, j’adorais voler,  sentir le vent me fouetter le visage, ressentir ce sentiment de liberté absolue. Cependant, aujourd’hui avait été un entraînement particulièrement difficile, la pluie s’étaient mise à tomber à torrent. Elle se déversait glaciale en rideaux obliques que les rafales de vent désordonnées dispersaient dans toutes les directions, rendant toute protection inutile. Une fois le coup de sifflet final donné, je me précipitais au sol, plongeant mon pied directement dans une flaque noirâtre mélangée à de la boue. J’esquissais une moue dégoutée et me précipitât vers les vestiaires. Oui vraiment, je détestais l’automne.
Quelle ne fut pas mon envie de rentrer directement dans la douche, mais j’avais horreur de me laver avec les autres, j’ai toujours été très pudique. C’est donc une demi-heure plus tard que je me débarrassais de mes vêtements sales et entra dans la douche. Glacé jusqu’aux os, l’eau brulante mit quelques secondes à me réchauffer et c’est une bonne demi-heure plus tard que je consentis à sortir d’ici. Je m’habillais en vitesse pressé de rejoindre mon dortoir, le repas de ce soir serait bien entendu sauté, j’étais bien trop fatigué et courbaturé pur daigner faire l’honneur de ma présence à table.
Ma chambre était par miracle vide alors je me déshabillais vite fait et m’enfouis sous les draps. Je m’endormis dès lors que ma tête eu touché l’oreiller car je n’entendis plus rien jusque tard dans la nuit.
Les ronflements de Lucas me firent ouvrir un œil, puis le deuxième. Ma montre indiquait près de minuit. Bon Dieu qu’il ronfle fort, impossible de dormir tranquillement et tout le monde savait qu’il y avait quelque chose que j’aimais par-dessus tout c’était dormir. Mon ventre fit un vacarme assourdissant et je compris que ça avait été une mauvaise idée de sauter le repas du soir. Tant pis, de toutes façons j’étais réveillé, autant aller me chercher quelque chose à manger en cuisine. J’enfilais mes chaussons et ma robe de chambre et me dirigea vers la salle commune. Quelqu’un se trouvait déjà dans la salle commune, une silhouette que je reconnaissais grâce à sa tête décoiffée, Albus.
Il me faisait beaucoup de peine ces derniers temps, il semblait éteint, mis en mode automatique. Pas que d’habitude il soit un bout en train, mais là c’était encore pire. En même temps cela se comprenait, je ne savais pas comment je réagirais si jamais on m’annonçait que mon père était mort malgré nos rapports. Je m’éclaircis la gorge pour annoncer ma présence et poursuivis
« Al’ il est tard qu’est-ce que tu fous ici ? »

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar





• Crédits Kit : U.c
• Parchemins écrits : 41


lumos maxima


MessageSujet: Re: Quand sonne minuit |Scorpuis|   Dim 16 Fév - 8:10

Quand sonne minuit, 26/10/2021
Scorpius ∞ Albus


Albus avait mal à dormir depuis plusieurs semaines, il faisait cauchemar sur cauchemar, mais il ne voulait pas que ses camarades s’inquiètent. Il ne voulait pas déranger ses camarades alors chaque soir il lançait un sort de silence et ce soir était un soir comme les autres. Il avait lancé le fameux et ne s’endormit que pour quelques heures avant d’entre réveillé par SE même cauchemar… Le jeune Potter savait qu’il ne trouverait plus le sommeil et les ronflements de Lucas ne l’aideras pas, alors au lieu de resté à tourner dans son lit et se plonger dans des ses pensées peu joyeuses il décida d’aller dans la salle commune pour “réviser“ son devoir d’histoire de la magie… C’était certes étrange de réviser un devoir qui n’a lieu que dans une semaine et en plus le faire à minuit. Déjà c’était Albus, et il était toujours sérieux peut-être un peu trop, mais c’était surtout pour se changer les idées, pour éviter de repenser à SE cauchemar et à Se fameux jour.
Bref il était persuadé qu’il serait tranquille jusqu’au petit matin, alors il s’installa confortablement dans le canapé le plus proche du feu et le tout emmitoufler dans une couverture aux couleurs de serpantard. Al lâcha un léger soupir avant de commencer à lire, mais il fut bien vite interrompu par des bruits de pas. Le brun ne bougea pas d’un pouce, peut-être que la personne ne le remarquerait et qu’elle passerait son chemin. Oui, il n’avait pas envie qu’on lui demande ce qu’il faisait là à cette heure et avec un bouquin d’histoire de la magie... Mais c’est sans compte le fait que cette dite personne était Scorpius, et qu’il l’avait remarqué et n’allait surement pas l’ignorer… Effectivement celui-ci ne l’ignora pas, il s’avança même vers lui. Le vert et argent releva la tête et fit un sourire à son meilleur ami « Je sais qu’il est tard, mais j’avais envie de réviser » Il lui sourit, il n’avait pas envie de lui dire qu’il avait un cauchemar parce qu’il savait qu’il y allait avoir d’autre question. Alors il enchaina directement « Et toi, pourquoi tu es debout à cette heure ». Il se rassit normalement pour laisser Pius s’asseoir, s’il le voulait… « L’entrainement a été si rude que ça, que tu n’es pas venu manger ? »



Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






lumos maxima


MessageSujet: Re: Quand sonne minuit |Scorpuis|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand sonne minuit |Scorpuis|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Poudlard :: Les Cachots :: La Salle Commune de Serpentard-