AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Surprise matinale | Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité






lumos maxima


MessageSujet: Surprise matinale | Libre   Mer 29 Jan - 9:10





   
Surprise matinal


Dimanche 7 novembre, fin des vacances.

Le soleil peinait à imposer sa magnificence et Poudlard dormait encore, enveloppé d’une fine couverture de neige. Certains élèves avaient fait la fête jusqu’à tard dans la soirée, profitant du dernier week-end de liberté avant la reprise. Ici et là trainaient des bouteilles de boissons plus ou moins licites mais dans l’ensemble, le dortoir de Williams avait été épargné. Le lion était arrivait un peu plus tôt dans la semaine, prenant le temps de retrouver ses marques après une longue absence. Il n’avait pu commencer la septième année et, accusant un trop grand retard dans les matières principales, était contraint de doubler sa sixième année.
Mais pour l’heure le Lods se réveillait après une nuit paisible. Il ouvrit un œil, craignant d’être aveuglé puis un second, son comparse s’étant assuré de l’obscurité des lieux. Le jeune homme aimait par-dessus tout se moment de la journée, quand les perspectives quotidiennes n’étaient ombragés par aucune mauvaise nouvelle.
   Il se hissa sur les coudes, lentement, puis bailla à s’en fendre la mâchoire. Enfin, complètement réveillé, il s’habilla avec une certaine célérité et descendit les escaliers menant jusqu’aux cuisines accompagné d’un léger bruit de frottement dû à sa prothèse.


« Salut les enfants ! »


Les elfes sursautèrent, se mettant des coups de coudes pour annoncer que le Lods était revenu. Ils étaient près d’une dizaine, à remplir des panières de pains multicolores et les fourneaux laissaient échapper une odorante odeur de gâteaux.

« Vous pouvez pas savoir comme vous m’avez manqué…  Ildrik, ton oreille va mieux ? »

Un petit être de haillon, que Williams n’avait pas vu, fendit la foule et se jeta dans les jambes du Lods. Le soupesant affectueusement, Will’ pu constater avec un certain bonheur que son ami et serviteur de toujours avait gardé une certaine opulence, pour son espèce s’entend.

« Oui monsieur, tout va bien monsieur. Ildrik est content de vous revoir, monsieur !
-Combien de fois t’ai-je répété de m’appeler Williams… »

Poussant un pseudo-soupir, le jeune homme prit une panière de croissant déposé sur une des tables puis quitta la pièce, laissant ces étranges petits personnages à leurs tâches domestiques. Il n’avait aucune honte à piquer ainsi de la nourriture, ses compagnons d’infortunes se plaisant même à lui rajouter des parts de brownie, de temps en temps. Le britannique poursuivit sa route dans le dédale qui lui servait de seconde maison et, débouchant enfin dans le parc, inspirât une longue bouffé d’air frais. Les lieux étaient déserts, ce qui convenait parfaitement à notre jeune héros. Il descendit d’un pas tranquille le chemin qui menait vers le lac et, s’arrêtant à quelques pas de la rive, entreprit d’enlever son manteau. Il se retrouva ainsi bras nue mais, habitué aux températures quasi-polaire des longues nuits Serbe, la brise ne lui fit pas plus d’effet qu’une caresse fraiche.

Williams déposa son manteau sur ses victuailles et, s’imergeant dans des exercices d’étirements, perdit la notion du temps…

Revenir en haut Aller en bas
Gryffondor
avatar





• Crédits Kit : H.S (moi)
• Parchemins écrits : 15


lumos maxima


MessageSujet: Re: Surprise matinale | Libre   Sam 1 Fév - 1:38

Après une longue fête ayant durée pratiquement toute la nuit, je me suis retrouvé dans mon lit, mais totalement incapable de fermer l’œil. Je me tourne et me retourne sans arrêt dans mon lit pendant de longues minutes, tentant désespérément de m'endormir. Une heure étant passé maintenant, je comprends que je serais dans l'impossibilité de dormir de la nuit, surtout quand je vois le soleil qui commence à poindre à l'horizon par la fenêtre dont les rideaux ne sont pas tirés. Je me lève sans prendre la peine de ne pas faire de bruit, mes camarades de dortoirs étaient tous tellement épuisés qu'ils sont tombés comme des mouches une fois l'oreiller touché. J'attrape rapidement un t-shirt et un pantalon, je m'habille rapidement, enfilant mon vieux t-shirt assez moulant avec dans le dos un aigle les ailes déployés, pour mon pantalon, c'est un jean noir troué au niveau du genoux gauche, des vêtements que j'ai acheté pendant les vacances quand je sortais dans le monde moldu avec des amis vivant près de chez moi. Une fois habillé, je me regarde dans le miroir que j'ai accroché au-dessus de ma tête de lit, puisque j'aime beaucoup me voir. Je suis plutôt bien comme ça, mais il faut que je coiffe mes cheveux, puisque mon heure passé à tourné dans mon lit a démoli tous mes efforts fait pour la soirée. Je sors mon pot de gel et je me coiffe rapidement, donnant un effet cool à mes cheveux en les montant en pic sur ma tête.

Je me trouve assez bien pour sortir de mon dortoir, je range ma baguette dans ma poche, puis j'enfile un pull, il fait froid en se début du mois de novembre, je glisse mes pieds dans mes baskets avec une grande facilité comme je les ai écarté et que j'ai glissé les lacets à l'intérieur. Je sors calmement de mon dortoir, descendant les escaliers vers la salle commune, je lance un regard à la pièce, elle est vide, je continue donc ma route, après tout, si un ami avait été présent, peut-être que je serais resté avec lui pour parler. Je quitte ma salle commune, descendant lentement vers je ne sais où, arrivée au sixième, je m'arrête aux toilettes des garçons, je passe la porte et je me lave les mains collant un peu à cause du gel. Une fois sortit des toilettes, je ne sais pas trop où aller, je m'accoude à une des ouvertures laissant voir le parc, je vois le lac et le calamar géant faisant des siennes, laissant sortir ses tentacules de temps à autre pour aller taper sur l'eau. Je me déplace rapidement vers plus bas, puisque je m'ennuie royalement et que j'aimerais beaucoup croisé quelqu'un, une petite bagarre ou gagné une retenue en cherchant un professeur, je sais pas trop ce que je veux, mais je veux de l'animation. Alors que je descends le grand escalier, je vois plusieurs possibilités s'offrir à moi, celle de sortir ou de descendre toujours plus bas, je me dis qu'un peu de froid ne me fera pas de mal, peut-être même que le froid me permettra de me fatigué. J'arrive dans le parc, je commence à marcher vers le lac, arrivé à mi-chemin, je remarque que je ne suis pas seul, je m'approche en faisant le moins de bruit possible. Je reconnais mon camarade, William Lods, on était en classe ensemble, mais il a redoublé une année, je me demande un peu ce qu'il est en train de faire sans manteau et à bouger les bras comme s'il s'étirait. Je me laisse tomber à côté de lui, avec un petit sourire.

-Je t'ai pas vu à la fête hier soir.

Je me rend bien compte que mon cerveau montre toute sa fatigue, puisque je parle de fête à un camarade qui n'a jamais fait grand acte de présence dans ces moments là, plutôt l'inverse même, mais je suis fatigué sans être capable de dormir. Je me dis qu'au pire, il m'enverra sur les roses en me faisant clairement savoir que je dois bouger et que connaissant mon caractère, je ne le ferais pas. Je me demande tout de même pourquoi il est venu se mettre dans le parc pour faire des exercices. C'est le genre de chose que je ne comprend pas très bien, mais bon, au moins, il est une âme réveillée et vivante dans ce château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Surprise matinale | Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumos Maxima 3.0 :: Poudlard :: L'Extérieur :: Le Parc-